ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Tendances Médias

Jacynthe René et les occasions de se taire

Publié le 2 avr. 2021
Steve Proulx
par Steve Proulx
Chroniqueur médias à InfoBref

[photo: Tout le monde en parle © Karine Dufour]

  • En nommant et en attaquant la crédibilité d’une journaliste lors de son passage à Tout le monde en parle dimanche dernier, Jacynthe René a usé du même stratagème que Donald Trump.
  • Malgré ses vertus, il semble que le sérum à la rose n’ait pas d’effet visible sur les égos surdimensionnés.

Une réputation en jeu:

Il y a deux semaines, Maison Jacynthe, l’entreprise de produits de beauté et de bien-être de la comédienne Jacynthe René, a été reconnue coupable par la Cour du Québec d’exercice illégal de la médecine.

La raison: deux vidéos diffusées en 2018 sur les bienfaits de l’irrigation du côlon, dans lesquels Mme René et le naturopathe Christian Limoges ont «agi de façon à donner lieu de croire qu’ils sont autorisés à faire un acte réservé aux médecins», selon la juge Nathalie Duchesneau.

Maison Jacynthe s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 62 500$.

Or, alors que tout dirigeant d’entreprise bien conseillé aurait accepté la décision de la cour et reconnu son erreur en espérant pouvoir passer rapidement à autre chose, Jacynthe René a mis de l’huile (essentielle) sur le feu.

Dans une vidéo live sur Facebook peu après le verdict, elle a tenu à «relativiser» l’affaire en soulignant que sur les 300 vidéos qu’elle a réalisés, seulement deux sont litigieuses.

Cet argument à deux sous me rappelle ce père de famille de 93 ans accusé d’inceste en 2010. Rappelons-nous, il s’était rendu célèbre en sortant du palais de justice et en déclarant devant les caméras de télévision qu’il n’avait jamais abusé de ses filles… sauf une fois au chalet.

C’est justement «la fois au chalet» qui compte.

  • Les juges ne font pas une moyenne des bons et des mauvais coups d’un accusé pour en arriver à un verdict.
  • Ils se concentrent sur les actes qui sont au cœur du litige. Dans le cas de Maison Jacynthe, deux vidéos en particulier.

Bref, ce jour-là, Jacynthe René a raté une première occasion de se taire.

Règlements de comptes à Tout le monde en parle:

Mme René en a rajouté une beurrée de karité vanillé lors de son passage à Tout le monde en parle le 28 mars dernier.

Devant Guy A. Lepage, elle s’en est prise en particulier à la journaliste Camille Lopez, n’hésitant pas à la nommer en se moquant de son «un an et demi» d’expérience (c’est faux) et en remettant en cause sa crédibilité.

Voir l’extrait vidéo de Tout le monde en parle (15 minutes)

En mars 2020, Camille Lopez, une journaliste respectée qui se spécialise dans la vérification des faits, publiait un article dans le site du magazine L’actualité à propos d’une publication que Jacynthe René a partagée auprès de ses quelque 100 000 abonnés à propos d’un «protocole naturel anticoronavirus» pour «mettre les chances de son côté».

L’article de Camille Lopez donne la parole à un infectiologue (qui n’a pas de petites crèmes à écouler) afin d’avoir un autre son de cloche.

Si vous prenez le temps de lire l’article, dites-moi si vous y voyez des «manigances» ou des propos «vicieux».

L’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) et la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) ont vivement critiqué les propos de Jacynthe René.

«Ce n’est pas parce que la couverture journalistique d’un enjeu nous déplaît qu’elle est forcément mauvaise ou qu’elle manque de rigueur», a déclaré Marie-Ève Martel, vice-présidente de la FPJQ.

> Découvrez les autres chroniques Tendances Médias de Steve Proulx, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin

La stratégie Trump:

Utiliser la vitrine que lui offre le talk-show le plus regardé au Québec pour casser du sucre sur le dos d’une journaliste inconnue qui a osé critiquer son travail, c’est exactement ce que faisait Donald Trump lorsqu’il était à la Maison-Blanche.

D’ailleurs, Jacynthe René et Donald Trump ont tous les deux acquis une notoriété grâce à la télé, ils sont tous les deux indissociables de leur entreprise, qui porte leur nom, et ils ont tous les deux des armées de fidèles qui leur mangent dans la main, quoi qu’ils disent.

Je ne dis pas que Jacynthe René est Donald Trump. Elle n’a tout de même pas dirigé la première puissance mondiale (et je la soupçonne de ne pas boire autant de Coke Diète que l’autre).

Il n’empêche, les deux ont à plusieurs reprises raté des occasions de se taire, et ça pourrait leur coûter cher.

En 2020, sur les 100 entreprises les plus «visibles» aux États-Unis, la Trump Organization occupe la 99e place au chapitre de la bonne réputation selon le palmarès Axios Harris Poll 100. La pente sera dure à remonter.

En matière de communications et de marketing, suivre la recette Donald Trump n’est peut-être pas la meilleure des stratégies…

Pour recevoir la chronique Tendances Médias de Steve Proulx chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

Steve Proulx