ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Conseils pour vos FINANCES

Méfiez-vous des sondages sur la retraite

Mis à jour le 12 fév 2023
Fabien Major
par Fabien Major
Chroniqueur en finances personnelles à InfoBref
Méfiez-vous des sondages sur la retraite

[crédit photo: Ospan Ali | Unsplah]

  • Les stratégies de finances personnelles ne sont pas du prêt-à-porter. Elles s’apparentent davantage à du «sur mesure».
  • Il est hasardeux de tenter d’appliquer pour soi ce qui convient à un voisin ou un proche. Et il serait encore moins justifié d’adapter son comportement à des sondages d’opinions… pas forcément éclairées.

Cette semaine, la BMO a présenté les résultats d’un sondage effectué en ligne en novembre dernier par Pollara Strategic Insights auprès de 1500 répondants.

Le fait saillant est le suivant:

  • Les Canadiens en moyenne s’attendent à devoir accumuler 1,7 million $ pour pouvoir prendre leur retraite.

La réaction unanime est un choc émotif, presque une commotion.

  • Plusieurs se demandent avec justesse: «Comment pourrais-je ramasser une telle somme?»
  • Ils se demandent alors s’ils doivent prendre plus de risque, acheter davantage de billets de loterie ou… se résigner à une retraite pénible.

­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque mois nos conseils en finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Ça vaut la peine de bien lire chaque mot des points principaux révélés par ce sondage.

D’abord, qui dit que «ça prend» 1,7 million $?

  • On précise, les Canadiens.
  • Je dirais plutôt «des Canadiens», compris uniquement dans un échantillon de 1500 répondants.

Ce ne sont pas des experts ni des dirigeants de la banque, mais bien des citoyens ordinaires qui avaient le temps de répondre.

On reproduit simplement leur évaluation, le chiffre qui a surgi dans leur esprit, même s’ils n’avaient fait aucun calcul préalable.

Ce n’est donc pas une savante analyse.

Le danger de se fier à un quidam est d’extrapoler son opinion pour s’en servir de guide. On risque alors d’obtenir le contraire de ce qu’on désire vraiment.

Il n’y a qu’à regarder quelques vox pop de Guy Nantel pour observer que, dans la foule, se cache de drôles de spécimens qui ne sont pas toujours bien renseignés.


Des conseils en finances personnelles, investissement, immobilier et consommation? C’est ce que vous offre chaque mois l’infolettre InfoBref Votre argent. Elle est gratuite: abonnez-vous ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Ce qu’on ne dit pas

Ce genre de sondage, somme toute peu représentatif de la réalité financière des Canadiens, est avant tout une opération de relations publiques pour mousser la marque du commanditaire. Et ça fonctionne.

Ce n’est pas non plus un hasard si la date d’échéance de cotisation au REER approche à grands pas. Nous sommes dans la période la plus chaude en termes d’entrées de capitaux pour les institutions bancaires.

Au-delà des titres sensationnalistes, les investisseurs doivent surtout se poser les questions suivantes:

En fonction de mon cout de vie personnel, combien je devrais avoir accumulé pour prendre une retraite confortable à l’âge de mon choix?

  • Quel est le rendement minimum espéré pour y parvenir?
  • Mes investissements sont-ils suffisamment diversifiés?
  • Quel taux d’inflation dois-je utiliser comme hypothèse?
  • Ai-je épuisé toutes les possibilités pour réduire mes impôts?
  • Quel placement devrais-je décaisser en premier et pourquoi?
  • Etc.

Les réponses à ces questions ont plus de sens à vos yeux que l’avis du premier badaud qui a du temps à consacrer à un sondage d’opinion.

Cela dit, il y a quand même une certaine utilité à voir de temps en temps les résultats des sondages: ils peuvent inciter quelques anxieux à consulter des professionnels et à entreprendre une démarche de planification financière pour en avoir le cœur net.


Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 22 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


CONSEILS

Voici deux outils en ligne pour valider certaines de vos hypothèses et scénarios de retraite:

Quelques institutions financières offrent des outils similaires intéressants mais, malheureusement, ils sont surtout au service du département du développement des affaires et moussent un peu trop leurs produits vedettes à mon gout.

Pour recevoir la chronique Conseils pour VOS FINANCES de Fabien Major chaque mois dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre InfoBref Votre argent ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite

Fabien Major