ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Conseils pour vos FINANCES

L’inflation vous inquiète? Voici comment vous en protéger

Mis à jour le 27 mars 2022
Fabien Major
par Fabien Major
Chroniqueur en finances personnelles à InfoBref

(Source: Pixabay)

  • En plus d’éroder votre pouvoir d’achat, l’inflation vous oblige à augmenter vos cotisations d’épargne retraite. Il faut donc s’en soucier.
  • Actuellement, on peut anticiper que l’inflation va s’accélérer. Cela devrait avoir un impact sur vos objectifs financiers et sur la répartition de vos placements.

L’inflation fait bien plus de dommages économiques à long terme que les pandémies.

C’est la bête noire des banques centrales. Elle peut avoir des effets dévastateurs sur le service de la dette des gouvernements et des familles.

Sur les 40 dernières années, le taux d’inflation moyen a été de 2,72% par an.

Vos placements doivent vous offrir un rendement au moins équivalent, ou vous allez vous appauvrir à petit feu.

Vous aurez beau peaufiner vos scénarios et changer de stratégies d’investissement au gré des saisons, si vous ne parvenez pas à dépasser le taux annuel de l’indice des prix à la consommation, votre épargne stagnera.

Impact direct sur vos objectifs financiers

Je dis souvent que le plus important, en planification financière, c’est de définir ses objectifs.

Battre les indices boursiers n’est pas, en soi, un objectif pertinent pour un investisseur.

  • Si le Dow Jones chute de -35% et que vous faites -34%, vous ferez mieux que l’indice, mais il n’y aura pas de quoi pavoiser.

Votre premier objectif doit plutôt être lié au niveau de vie que vous souhaitez avoir dans l’avenir en tenant compte de l’effet de l’inflation.

Le rendement annuel moyen que vous viserez dépendra de nombreux facteurs: vos économies, votre stabilité d’emploi, votre endettement et vos engagements financiers, votre âge, l’âge auquel vous souhaitez prendre votre retraite, vos sources de revenus présentes et futures, et votre tolérance à la volatilité.

Ainsi, un rendement cible de 5,4% sera peut-être approprié dans votre cas, alors que 4,2% sera suffisant pour votre voisin.


­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque samedi nos conseils de finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Les assurances anti-inflation 

Étant donné que les taux directeurs sont au plancher et que les gouvernements ont injecté plusieurs billions de dollars pour soutenir l’économie, il est certain que l’inflation se manifestera un peu partout.

  • L’augmentation du prix des matériaux de construction en témoigne déjà.
  • Nous observerons le phénomène dans la majorité des secteurs.

Warren Buffett est d’avis que, pour défendre efficacement son capital contre les poussées inflationnistes, rien ne vaut les actions – surtout celles qui offrent de bons dividendes en croissance.

Suivant son raisonnement, il serait donc approprié d’augmenter maintenant la part des placements investie en actions au détriment des obligations. 


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Quelle industrie a toujours offert la meilleure couverture contre l’inflation?

La plupart des investisseurs diraient les sociétés aurifères et l’or métal.

Pourtant, selon Mark Hulbert, chroniqueur du site américain MarketWatch, la bonne réponse est: le secteur de la santé.

Il base sa conclusion sur une étude de l’université Darmouth College qui a analysé la performance de 49 groupes industriels depuis 1926.

On ne devrait pas se surprendre de constater que les soins de santé l’emportent sur les autres secteurs pour couvrir l’inflation.

En effet, la demande de soins de santé est relativement à l’abri des pressions inflationnistes.

À l’exception de quelques soins de chirurgie esthétique, vous ne refuserez probablement pas de recevoir des soins médicaux parce qu’ils coûtent plus cher. Surtout, si vous avez une bonne couverture d’assurance.

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre InfoBref Votre argent ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite

Fabien Major