ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Conseils pour vos FINANCES

Comment devenir autonome financièrement?

Mis à jour le 10 août 2022
Fabien Major
par Fabien Major
Chroniqueur en finances personnelles à InfoBref

[crédit photo: Cody Black | Unsplash]

  • Si le concept de retraite vous semble encore très lointain ou peu stimulant, vous devriez viser l’autonomie financière, et ce le plus tôt possible.
  • Planifier l’atteinte de son autonomie financière est tout aussi pertinent que de planifier sa retraite.

La pandémie nous a fait réfléchir sur notre sentiment d’accomplissement au travail et sur nos projets de vie.

À l’occasion de la pandémie, des gens ont choisi de quitter prématurément le marché de l’emploi.

Le phénomène qu’on appelle aux États-Unis la Grande Démission (Great Resignation), éveille les jeunes et moins jeunes à s’impliquer plus activement dans la recherche de la liberté financière.

L’atteinte de l’autonomie financière est difficile sans passer par ces 5 étapes:

  1. Faire un état de votre situation financière
  2. Définir une cible
  3. Établir une stratégie d’épargne et d’investissement
  4. Accumuler de l’argent
  5. Planifier les décaissements

Le premier point réfère à votre cout de vie.

Que vous souhaitiez devenir autonome financière pour une année, deux ou plus – jusqu’à la fin de votre espérance de vie, vous devrez obligatoirement connaitre le cout net de vos obligations financières.

  • Combien coutent vos frais de logement, chauffage, transport, alimentation, soins de santé, voyages, télécommunications, sports, loisirs, etc. ?

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient.

Si votre cout de vie est de 4000 $ net par mois, il vous faut économiser au moins environ 50 000 $, plus une réserve de 10 à 15% en cas d’imprévus, pour être autosuffisant pendant une année complète.

Si vous avez des goûts luxueux, cela vous prendra plus de temps et des montants plus importants.

D’ailleurs, une des caractéristiques des adeptes du mouvement Fire (pour Financial independence, retired early) est la frugalité.

En refusant la surconsommation et l’influence des modes, le cout de vie peut être relativement modeste.

Épargne, investissements et décaissements

Une stratégie d’épargne bien ficelée implique des cotisations régulières par prélèvements bancaires automatiques vers vos véhicules d’investissements.

Une fois le montant déterminé, le type de compte (Céli, Reer, compte au comptant, etc.) et le niveau de tolérance au risque, vous devrez sélectionner les produits d’investissement qui vous conviennent.

Si vous choisissez des produits à faible risque comme des CPG et des obligations d’épargne, votre phase d’accumulation exigera plus de capital et de temps que si vous investissez au moins en partie dans des titres de participation comme des actions.

  • Les actions ont la capacité d’engendrer des rendements supérieurs à l’inflation.

­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque samedi nos conseils de finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Pour la phase finale de décaissement, il convient de réévaluer la pertinence de vos produits financiers.

Vous devriez alors porter une attention particulière aux titres générateurs de revenus comme les fiducies immobilières et les actions offrant des dividendes croissants.

Pour reprendre mon exemple précédent, si votre cout de vie annuel est de 48 000 $ net, il vous faudra certainement amasser un magot supérieur à 1 million $ avant de vous sentir pleinement autonome jusqu’à la fin de vos jours sans devoir trop puiser dans votre capital.

Mise en garde:

Depuis des décennies, une règle semblait appropriée pour les décaissements: chacun pouvait, pensait-on, retirer chaque année environ 4% de son capital sans risquer de se retrouver sans un sou avant la fin de sa vie. Mais la faiblesse des taux de rendement des titres à revenus fixes et l’inflation supérieure à 3% à long terme pourraient exiger de revoir à la baisse cette cible de 4%.

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre InfoBref Votre argent ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite

Fabien Major