ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le PQ demande au gouvernement d’élargir la cellule de crise dédiée aux urgences

Publié le 30 oct. 2022
par Johanna Sabys

(Source: Vladimir Fedotov / Unsplash)

  • Le Parti québécois estime que la création d’une cellule de crise chargée de recommander au gouvernement des mesures additionnelles pour soulager les urgences du Grand Montréal est «improvisée, insuffisante et incomplète».  
  • Le député péquiste Joël Arseneau réclame plutôt une cellule de crise d’envergure nationale. Dans un communiqué, il souligne que les urgences débordent «partout au Québec», et pas seulement dans la région de Montréal.  

Le gouvernement Legault ne semble pas réaliser «l’ampleur et la gravité de la situation qui sévit partout au Québec», déplore Joël Arseneau. 

  • Par ailleurs, dit-il, le plan santé déposé en avril dernier par le gouvernement «ne répond pas à l’urgence immédiate». 

«Des mesures rapides et inédites» s’imposent, croit le PQ. Il propose: 

  • de créer un comité national de crise qui regrouperait des gestionnaires du réseau de la santé, comme le prévoit Québec, mais aussi des experts indépendants, des urgentistes, des syndicats et du personnel hospitalier;  
  • de s’efforcer de retenir le personnel du réseau de la santé, en adoptant des ratios soignants-patients sécuritaires, en abolissant le temps supplémentaire obligatoire et en cessant de recourir aux agences de placement privées; et 
  • d’assurer «une première ligne efficace pour offrir des options aux Québécois à l’extérieur des urgences», grâce aux CLSC et au soutien à domicile. 
Johanna Sabys