ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Ce que révèle l’étude britannique sur l’interchangeabilité des vaccins

Publié le 13 mai 2021
par Johanna Sabys

(Source: Pfizer)

  • Les chercheurs de l’Université d’Oxford étudient depuis plusieurs mois la réponse immunitaire et les effets secondaires occasionnés lorsqu’on administre deux vaccins différents – celui d’AstraZeneca et celui de Pfizer – pour la première et la deuxième dose. 
  • D’après les résultats préliminaires, administrer une dose d’AstraZeneca et une dose de Pfizer à un même individu ne causerait que des effets secondaires légers.  

Depuis février, une équipe de l’Université d’Oxford mène une étude sur 830 volontaires de plus de 50 ans, divisés en plusieurs groupes, pour évaluer la possibilité d’administrer à la deuxième injection un vaccin différent de la première injection. 

D’après les premiers résultats, recevoir deux vaccins différents à quatre semaines d’intervalle provoquerait plus d’effets secondaires. 

Parmi les participants qui ont reçu le même vaccin lors des deux injections:

  • 10% de ceux qui ont reçu celui d’AstraZeneca ont eu des effets secondaires; 
  • contre 21% de ceux qui ont reçu celui de Pfizer.

En revanche, parmi les participants qui ont reçu deux vaccins différents:

  • 34% de ceux qui ont reçu AstraZeneca puis Pfizer ont eu des effets secondaires; 
  • contre 41% de ceux qui ont reçu Pfizer puis AstraZeneca.

Mais les symptômes rapportés sont modérés.

  • Les participants ont signalé de la fatigue, de la fièvre, des maux de tête, des malaises, des douleurs aux articulations, aux muscles et à l’endroit de l’injection.
  • Aucun symptôme n’a nécessité une hospitalisation.

Les résultats sur l’immunité de ces groupes – qui ont reçu leurs doses en quatre semaines– devraient être disponibles au mois de juin.

D’autres participants ont reçu leurs doses avec un intervalle de 12 semaines.

  • Leurs résultats complets devraient être publiés dans l’été. 

Au Québec, le gouvernement a décidé de ne plus administrer le vaccin d’AstraZeneca en première dose.

Les personnes qui ont reçu une dose d’AstraZeneca pourront choisir de recevoir:

  • une deuxième dose d’AstraZeneca; ou
  • une dose de Pfizer ou Moderna, selon les doses disponibles.   
Johanna Sabys