ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Le Canadien Pacifique veut s’imposer comme premier transporteur nord-américain, mais il doit d’abord finaliser une transaction audacieuse

Publié le 23 mars 2021
par Alain McKenna
  • La valeur du titre du Canadien Pacifique a reculé de 7% à la bourse de Toronto depuis que la société de Calgary a annoncé dimanche son intention d’acheter Kansas City Southern pour 31 milliards $. Les investisseurs ne semblent pas convaincus par cette proposition.
  • La transaction ferait pourtant du Canadien Pacifique le premier transporteur ferroviaire ayant une présence à la fois au Canada, aux États-Unis et au Mexique. Mais il est loin d’être garanti qu’elle se réalisera comme prévu, analyse la Banque Scotia.

Les chances de succès de cette transaction sont de 50%, écrit Konark Gupta, analyste pour la Scotia, dans une note aux investisseurs.

Le processus réglementaire qui doit mener les gouvernements à approuver la transaction va traîner au moins jusqu’à la mi-2022. Cela laisse beaucoup de temps pour qu’un rival fasse une meilleure offre pour KSU.

Or, le CP (TSX: CP) en est à sa troisième offre d’achat envers un concurrent en un peu plus de cinq ans. Il a dû abandonner ses deux offres précédentes.

Le potentiel commercial d’un premier véritable chemin de fer continental est important, admettent toutefois les analystes.

Plusieurs grands ports nord-américains sont congestionnés. 

  • Un réseau ferroviaire couvrant le Canada, les États-Unis et le Mexique offrirait plus de flexibilité dans l’acheminement des marchandises en facilitant l’accès à des installations portuaires moins occupées.

Plusieurs grands fabricants ont, ces derniers mois, rapatrié une partie de leur production de la Chine vers l’Amérique du Nord. 

  • Un transporteur ayant une présence dans les trois marchés réduirait leurs coûts de fabrication et de distribution.

«Un réseau ferroviaire unifié va non seulement profiter de ces tendances, il va pouvoir les accélérer», a d’ailleurs soutenu le patron de Kansas City Southern, Patrick Ottensmeyer, lors de l’appel conférence avec les analystes annonçant son acquisition par le Canadien Pacifique.

Alain McKenna