ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Il n’y a plus de francophone au conseil d’administration du CN

Publié le 21 avr. 2022
par Félix Côté

(Source: CN)

  • La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a nommé un administrateur américain unilingue anglophone pour remplacer Jean Charest, qui a récemment quitté le conseil d’administration de l’entreprise pour se lancer dans la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada.
  • L’ex-premier ministre du Québec était le seul francophone à siéger au conseil. Le CN est assujetti à la Loi sur les langues officielles, mais ses administrateurs sont désormais tous unilingues anglophones. 

Les seuls autres administrateurs bilingues du CN étaient l’ancien patron de l’entreprise Jean-Jaques Ruest et Julie Godin, qui ont tous deux récemment quitté l’organisation, peu avant l’arrivée de Jean Charest en janvier.

Tracy Robinson, une unilingue anglophone, avait remplacé Jean-Jacques Ruest.

Selon La Presse, le ministre des Transports du Québec François Bonnardel avait adressé un avertissement concernant la Loi sur les langues officielles au CN, ne voyant pas «d’engagement ferme» de la part de l’entreprise pour considérer le français dans cette nomination. 

Cet avertissement était survenu dans la foulée de l’affaire Michael Rousseau.

  • En novembre, le PDG d’Air Canada s’était exprimé en anglais lors d’un discours tenu à Montréal.
  • Il s’était par la suite excusé en français devant la Chambre des communes et avait promis de suivre des cours de français.

Le premier ministre Justin Trudeau a dit qu’il trouvait «inacceptable» que le CN n’ait retenu aucun candidat francophone pour son conseil d’administration. 

Jeudi après-midi, le CN a indiqué dans une déclaration en français que 2 membres de son conseil termineraient leur mandat dans les prochains mois, ce qui permettrait à l’entreprise de «corriger la situation».

Félix Côté