ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La Banque Nationale achète la «fintech» montréalaise Flinks

Mis à jour le 23 oct. 2021
par Félix Côté

(Source: Flinks)

  • L’entente conclue le 9 juillet a été dévoilée mercredi en même temps que les résultats trimestriels de la Banque Nationale. La banque devient actionnaire majoritaire de Flinks. 
  • En achetant Flinks, une jeune entreprise qui se spécialise dans l’agrégation et la distribution de données financières, la banque veut se «positionner dans un marché en forte croissance», selon Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale, et améliorer son expérience client.

Fondée en 2016, Flinks offre des solutions technologiques dans le secteur financier. 

  • Selon son compte Linkedin, elle compterait environ 140 employés.
  • Equifax, Wealthsimple et le service canadien de type «acheter maintenant, payer plus tard» Paybright sont parmi les clients que l’entreprise affiche sur son site web.

La Banque Nationale possédera 80% des parts de Flinks lorsque la transaction sera conclue en septembre, au coût de 103 millions $ ‒ dont 30 millions $ seront injectés dans l’entreprise.

  • La banque possédait déjà 28% de Flinks depuis un premier investissement fait il y a un an. 
  • On peut supposer qu’environ 70 millions $ serviront à acheter des parts d’autres actionnaires existants, notamment des fonds de capital de risque.
Félix Côté