ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Assurance-emploi: de nouvelles mesures sont entrées en vigueur

Mis à jour le 27 sept. 2021
par Johanna Sabys

(Source: Service Canada)

  • De nouvelles règles s’appliquent depuis dimanche pour les demandeurs de prestations d’assurance-emploi. 
  • Au cours de la dernière année, les demandeurs bénéficiaient d’un complément d’heures pour les aider à se qualifier. Cette mesure a pris fin hier: il faut désormais, et pour les 12 prochains mois, avoir travaillé un minimum de 420h.

Les demandeurs doivent normalement avoir travaillé au moins 600h pour être admissibles aux prestations d’assurance-emploi. 

  • Ce nombre d’heures pouvait toutefois varier dans certaines régions en fonction des conditions du marché du travail.

Depuis le début de la pandémie, de nombreux travailleurs n’ont pas pu atteindre ce seuil pour être admissibles.  

  • C’est pourquoi ils ont pu recevoir un complément d’heures pour se qualifier. 

Depuis dimanche, cette mesure est remplacée pour tous par un minimum requis de 420h.

  • Cette exigence uniforme sera en vigueur jusqu’au 24 septembre 2022.

Par ailleurs, un certificat médical est à nouveau exigé pour prouver que le demandeur est malade et ne peut pas travailler s’il veut recevoir des prestations de maladie de l’assurance-emploi. 

  • Cette exigence avait été levée temporairement à cause de la crise sanitaire. 

­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque samedi nos conseils de finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Le plancher hebdomadaire des prestations descend de 500 $ à 300 $, comme les versements de la Prestation canadienne de rétablissement – pour ceux qui ne sont pas admissibles à l’assurance-emploi.

La durée et le montant des prestations sont à nouveau calculés en fonction des taux de chômage régionaux. 

  • Ils avaient été remplacés depuis un an par un taux de chômage uniforme de 13,1%.

Les règles sont simplifiées pour les indemnités de départ et de vacances pour permettre aux demandeurs de recevoir leurs prestations plus tôt. 

En revanche, il faut à nouveau attendre une semaine pour recevoir sa première prestation. 

  • Cette période d’attente avait été annulée au cours de la dernière année.

Ces nouvelles règles ne changent rien pour les personnes qui ont présenté une demande d’assurance-emploi avant le 26 septembre. 

Johanna Sabys