ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Entrevue

Les demandes d’aide alimentaire atteignent un sommet

Publié le 27 oct. 2022
par Félix Côté
Les demandes d’aide alimentaire atteignent un sommet

(Source: Unsplash)

  • 671 000 personnes ont eu recours aux banques alimentaires cette année, selon le Bilan-Faim 2022, une étude menée par le réseau des Banques alimentaires du Québec. C’est 9% de plus que l’an dernier et 33% de plus qu’en 2019. 
  • «On n’a jamais vu autant de gens demander de l’aide alimentaire. Le cout de la vie augmente partout et les gens coupent où ils le peuvent, c’est-à-dire dans leurs dépenses d’alimentation», dit à InfoBref Martin Munger, directeur général de Banques alimentaires du Québec.

«L’inflation affecte particulièrement les personnes qui ont un revenu fixe, souligne-t-il, comme les gens payés au salaire minimum et ceux qui reçoivent de l’assurance-emploi ou de la sécurité de vieillesse.»

Plus de la moitié des banques alimentaires n’ont pas assez de denrées pour répondre à la demande. 

C’est un phénomène nouveau, selon Martin Munger. «Avant la pandémie, les dons de denrées permettaient de satisfaire la demande.» 

Maintenant, les dons ne suffisent plus. 

  • «La demande a augmenté; et
  • les problèmes d’approvisionnement ont réduit le volume des surplus que peuvent donner les entreprises.»

Pour répondre à la demande, la grande majorité des banques ont dû se résoudre à acheter de la nourriture, ce qu’elles n’avaient jamais eu à faire. 

Le gouvernement doit soutenir davantage les Banques alimentaires, demande Martin Munger. 

  • «On croit que c’est le rôle des gouvernements de mettre en place des mesures pour lutter contre la pauvreté.»
  • «Notre réseau n’a pas été conçu pour être confronté à des problèmes de structure économique.»
Félix Côté