ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Entrevue

Trois Québécois sur quatre sont désormais favorables aux vaccins

Publié le 24 fév 2021
par Johanna Sabys

La professeure Mélissa Généreux (Source: Université de Sherbrooke/Michel Caron)

  • Selon une étude menée par une chercheuse de l’Université de Sherbrooke, le taux d’adhésion à la vaccination a grimpé de 12% depuis novembre pour s’établir à 74%. L’augmentation est encore plus forte chez les travailleurs de la santé: 76% d’entre eux souhaitent maintenant se faire vacciner, contre seulement 57% en novembre dernier.
  • L’auteure de l’étude, la professeure en santé communautaire Mélissa Généreux explique à InfoBref que la forte augmentation du taux d’adhésion chez les travailleurs de la santé constitue le résultat le plus important de l’étude.

«La tendance s’est complètement inversée dans le réseau de la santé, dit-elle, et on espère que cela va influencer favorablement la population».

Ce qui explique une plus forte adhésion par rapport à novembre:

  • «On ne parle plus d’un éventuel vaccin» qui soulevait, il y a encore quelques mois, «beaucoup d’incertitudes et d’inconnues», souligne la Dre Mélissa Généreux. En novembre, les Québécois se demandaient encore «si le vaccin serait sécuritaire, s’il était pertinent de le recevoir».
  • Aujourd’hui, «les personnes vaccinées sont très médiatisées, on ne constate pas d’effets secondaires, c’est très rassurant». Grâce à la vaccination, la population semble enfin apercevoir «le bout du tunnel».

En ce qui concerne la forte augmentation chez les travailleurs de la santé, «ils ont été davantage exposés aux vaccins», observe la Dre Généreux.

  • Environ 200 000 travailleurs du réseau ont déjà reçu une première dose.

Dans le reste de la population, l’adhésion est plus forte:

  • chez les hommes: 76% souhaitent se faire vacciner, contre 72% des femmes; 20% d’entre elles sont encore indécises, contre 15% des hommes.
  • chez les personnes âgées de 65 ans et plus: 88% des seniors souhaitent se faire vacciner, alors que c’est le cas de seulement 63% des 18-34 ans.
Johanna Sabys