ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Tous les Québécois seront admissibles à la 3e dose en janvier

Publié le 28 déc 2021
par Johanna Sabys

(Source: Gouvernement du Québec)

  • Les personnes âgées de 18 à 59 ans deviendront toutes admissibles à recevoir une dose de rappel d’ici le 21 janvier. Ils pourront prendre leur rendez-vous par tranches successives de 5 ans, des plus âgés aux plus jeunes, à partir du 4 janvier. 
  • Avant cette ouverture à tous les adultes, d’autres groupes prioritaires deviendront admissibles à la vaccination dès ce mercredi. Le gouvernement veut accélérer le rythme de vaccination, alors qu’un nouveau record de 12 833 nouveaux cas en 24h a été enregistré lundi. Hier, 702 Québécois étaient hospitalisés à cause de la Covid.

Christian Dubé estime que jusqu’à 3 millions de doses pourraient être administrées chaque mois au cours des prochains mois.

À ce rythme, croit-il, tous les Québécois pourront recevoir une 3e dose d’ici fin mars. 

De nouveaux groupes deviennent admissibles mercredi à recevoir une 3e dose:

  • les travailleurs de la santé du secteur privé, des soins palliatifs, des entreprises d’aide à domicile et des organismes communautaires du secteur de la santé et des services sociaux;
  • le personnel des milieux préscolaire, primaire, secondaire, formation professionnelle et enseignement supérieur;
  • le personnel des services de police, services d’incendie, centres d’appel d’urgence, services correctionnels et de la sécurité civile; et 
  • les inspecteurs du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, et les travailleurs des abattoirs. 

Québec espère obtenir plusieurs réponses dans les prochains jours, explique Christian Dubé. Le gouvernement manque de données sur:   

1) la sévérité du variant Omicron;
2) son impact sur le nombre de personnes en soins intensifs; et
3) la cause des hospitalisations des personnes positives à la Covid – par exemple, explique Dubé, une femme qui vient à l’hôpital pour accoucher et qui s’avère positive à son arrivée ne devrait pas entrer dans le bilan des hospitalisations Covid. 

Manque de données provenant des tests rapides

Christian Dubé a indiqué qu’il devait discuter aujourd’hui d’une éventuelle collecte des résultats obtenus à domicile par les Québécois à l’aide des auto-tests de dépistage qui ont été distribués à travers la province. 

Les priorités du gouvernement en ce moment, selon le ministre:     

  • accélérer la vaccination; 
  • rendre les tests de dépistages disponibles; et 
  • surveiller les hospitalisations et les soins intensifs. 

«Toutes les juridictions qui ont utilisé des tests rapides ont perdu de l’information, reconnaît le Dr Horacio Arruda. Je préfère que les gens soient vaccinés que d’accumuler des statistiques.»

Johanna Sabys

Dernières nouvelles