Vous voudrez probablement attendre encore quelques mois avant d’acheter un véhicule neuf

par Alain McKenna

(Photo: Unsplash)

  • Plusieurs commerces qui ont été fermés pendant des mois tentent d’attirer les acheteurs en liquidant leur inventaire.
  • C’est tout le contraire qui se produit dans l’automobile: l’arrêt de la production mondiale pendant deux mois a créé une pénurie de véhicules, maintenant que les consommateurs sont de retour dans les salles d’exposition.

L’arrêt généralisé de la production et des ventes au printemps a réduit de beaucoup le volume de véhicules disponibles et a augmenté leur coût de mise en marché.

  • «On prévoit des augmentations du prix des voitures neuves en 2021», dit George Iny, directeur de l’Association des propriétaires d’automobiles (APA).
  • Les véhicules usagés ne seront pas plus abordables eux non plus, ajoute l’expert canadien: «le prix des autos d’occasion baissera seulement plus tard cet automne, quand la demande baissera.»

Contrairement à d’autres grandes crises passées, comme la récession de 2008-2009, les grands groupes automobiles ont cessé leurs activités assez tôt pour éviter une situation financière trop précaire.

  • Le gel complet des opérations a permis à plusieurs constructeurs de revoir leur catalogue et de couper la production de certains modèles et de miser sur une reprise des ventes en 2021 ou plus tard.
  • Ce délai crée une rareté qui fait monter les prix dans les véhicules les plus en demande, comme les VUS ou les camionnettes.

Alain McKenna

Dernières nouvelles