ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

À Kyïv, Trudeau réaffirme son soutien à l’Ukraine et rouvre l’ambassade canadienne

Publié le 8 mai 2022
par Johanna Sabys

Justin Trudeau et Volodymyr Zelensky (Source: compte Facebook de Zelensky)

  • Justin Trudeau était en Ukraine dimanche pour rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Il en a profité pour annoncer de nouvelles aides militaires et économiques à l’Ukraine. 
  • Le premier ministre fédéral a réaffirmé que le président russe Vladimir Poutine est responsable des «odieux crimes de guerre» perpétrés en Ukraine depuis fin février et qu’il «doit être tenu responsable».

Au cours de sa visite surprise, Justin Trudeau, accompagné de la vice-première ministre Chrystia Freeland et de la ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly, s’est rendu: 

  • à Kyïv, la capitale, pour rencontrer Volodymyr Zelensky et rouvrir l’ambassade canadienne, fermée juste avant l’invasion russe; et
  • à Irpin et Boutcha, 2 villes de la banlieue de Kyïv où de nombreux civils ont été tués. 

Nouvelle aide militaire et économique 

Le Canada enverra à l’Ukraine 50 millions $ de nouveaux équipements militaires, dont des caméras pour drone, des technologies d’images satellites, des armes légères et des munitions. 

Le gouvernement fédéral: 

  • lève temporairement les tarifs douaniers sur les importations ukrainiennes; 
  • verse 25 millions $ au Programme alimentaire mondial pour assurer la sécurité alimentaire de l’Ukraine; 
  • octroie 10 millions $ pour soutenir les droits de la personne et des opérations de déminage en Ukraine; et 
  • sanctionne 40 oligarques et 5 entités associés au secteur de la défense russe.

Le G7 renonce au pétrole russe

Les pays du G7 annoncent qu’ils se sont entendus pour interdire ou supprimer progressivement toute importation de pétrole russe.

Ils s’engagent aussi: 

  • à interdire ou empêcher quiconque de fournir à la Russie des services clés dont dépend l’économie russe; et  
  • à prendre de nouvelles sanctions contre les banques russes et les élites financières russes qui soutiennent Vladimir Poutine. 
Johanna Sabys