ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Trio de virus: est-ce que les virus s’additionnent ou s’annulent?

Mis à jour le 4 déc 2022
par Agence Science-Presse
Trio de virus: est-ce que les virus s’additionnent ou s’annulent?

(Source: Daniel Roberts / Pixabay)

  • Les cas de Covid-19, de grippe saisonnière et du virus respiratoire syncytial (VRS) engorgent actuellement les hôpitaux. 
  • Cette «triple épidémie» pourrait permettre aux chercheurs d’observer si des virus qui sévissent au même endroit et en même temps ont tendance à se nuire, c’est-à-dire à limiter la propagation des autres.

Les virus sont-ils en compétition?

C’est ce qu’explique la revue scientifique américaine Science [détails sur son site]. 

  • La grippe, les autres virus respiratoires et la Covid-19 «ne s’entendent pas bien», explique le virologue américain Richard Webby. 
  • Il croit qu’il est «peu probable» qu’ils circulent largement en même temps. 

Les virus ont tendance à se «malmener», dit l’épidémiologiste Ben Cowling, de l’École de santé publique de Hong Kong. 

  • À Hong Kong, la Santé publique avait pu constater en mars dernier, au moment de la vague Omicron, que les autres virus respiratoires avaient temporairement «disparu» avant de revenir le mois suivant.

La réponse immunitaire permettrait de se protéger contre d’autres virus.

Les protéines, appelées interférons, qui sont produites par les cellules d’une personne infectée par un virus déclencheraient une réaction immunitaire générale avant l’arrivée d’anticorps spécifiques pour lutter contre ce virus. 

  • Cette réaction immunitaire empêcherait de contracter d’autres virus respiratoires. 

En février, 2 chercheurs de l’Université Laval ont publié une synthèse sur ce concept «d’interférences virales». 

  • Ils soulignaient que cette théorie pourrait être testée lorsque les mesures sanitaires liées à la Covid seraient levées – c’est le cas aujourd’hui.  

La Santé publique du Québec recommande toutefois de porter un masque dans les lieux publics fermés pour tenter de contrer ce «trio de virus» [détails (16 nov.)].

Agence Science-Presse