Techno

L’essentiel de l’actualité des technologies et, chaque samedi, la sélection des meilleurs produits techno

Space X et Google seront partenaires pour offrir l’internet par satellite

Mis à jour il y a 14 h
Space X et Google seront partenaires pour offrir l’internet par satellite

Un satellite de Starlink

  • La compagnie d’exploration spatiale fondée par Elon Musk a annoncé un partenariat avec Google pour mettre en place son système d’accès internet haut débit par satellite.
  • L’accès au réseau sera assuré par les satellites Starlink de Space X. Des terminaux terrestres seront intégrés aux centres de données infonuagiques de Google Cloud. Space X avait déjà une entente comparable avec le service infonuagique Azure de Microsoft. Le service Starlink devrait être accessible aux particuliers et aux organisations d’ici la fin de l’année.

Les usagers d’Instagram peuvent maintenant choisir les pronoms de leur choix

Publié hier
Les usagers d’Instagram peuvent maintenant choisir les pronoms de leur choix

(Source: Unsplash)

  • L’application Instagram offre désormais à chaque utilisateur la possibilité de choisir jusqu’à cinq pronoms avec lesquels il souhaite se faire désigner. 
  • Indépendamment de leur sexe, les utilisateurs peuvent choisir des pronoms féminins, masculins ou neutres. 

Le changement de pronom est déjà disponible dans la version canadienne d’Instagram, mais les pronoms proposés ne sont qu’en anglais pour le moment. 

Aux États-Unis, les pronoms neutres gagnent du terrain. 

  • Par souci d’inclusivité, de plus en plus d’applications offrent la possibilité de choisir son pronom. 

Instagram a indiqué que la liste des pronoms proposés serait mise à jour, selon les commentaires de ses usagers sur cette nouvelle fonctionnalité. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

YouTube donnera 100 millions $US aux meilleurs créateurs de contenu sur sa plateforme Shorts

Publié avant-hier
  • YouTube annonce un fonds doté de 100 millions $US pour encourager les créateurs de vidéo dont le nombre de vues et d’interactions atteindra un certain seuil. 
  • Lancée aux États-Unis en mars dernier, la plateforme Shorts permet de créer des vidéos d’une durée maximale de 60 secondes et qui contiennent plusieurs séquences. Shorts concurrence directement l’application TikTok.

Subaru dévoile (un peu) son premier véhicule électrique, le Solterra

Publié avant-hier
Subaru dévoile (un peu) son premier véhicule électrique, le Solterra

Première image du Subaru Solterra (Source: Subaru)

  • Le fabricant japonais Subaru annonce l’arrivée prochaine de son premier véhicule électrique, qui sera construit en collaboration avec Toyota. Le Solterra sera un véhicule utilitaire sport. Il inaugurera une nouvelle plateforme de véhicules appelée e-Subaru Global Platform.
  • À part quelques images diffusées par Subaru, on sait encore peu de choses sur ce véhicule, sinon que son arrivée est prévue dès l’an prochain au Japon, aux États-Unis, en Europe, en Chine et au Canada.

Non à un Instagram pour les moins de 13 ans, disent les procureurs généraux de la majorité des états américains

Publié le 11 mai 2021
Non à un Instagram pour les moins de 13 ans, disent les procureurs généraux de la majorité des états américains

(Source: Unsplash)

  • Dans une lettre ouverte publiée lundi, un groupe de 40 procureurs généraux américains se sont adressés à Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, pour lui demander d’abandonner son projet de produire une version d’Instagram destinée aux enfants de moins de 13 ans.
  • Les auteurs de la lettre reprochent notamment à Facebook de ne pas répondre à un besoin, mais plutôt d’en créer un. 

En mars dernier, le site BuzzFeed News révélait que Facebook travaillait sur une version d’Instagram pour les moins de 13 ans. 

  • Or, les auteurs de la lettre ouverte affirment que l’utilisation des médias sociaux peut être nocive pour la santé et le bien-être des enfants. 
  • Pour Maura Healy, procureure générale du Massachusetts, il s’agit «d’une honteuse tentative d’exploiter des personnes vulnérables pour en tirer profit.»

Facebook s’est défendue en affirmant que sa version d’Instagram pour les moins de 13 ans ne contiendrait aucune publicité. 

En 2019, le média social avait essuyé une pluie de critiques sur sa capacité à protéger le bien-être des enfants. 

Il avait alors été démontré que les utilisateurs de son application de messagerie Messenger Kids, destinée aux enfants de 6 à 12 ans, avaient la possibilité de contourner les mécanismes de sécurité pour:

  • rejoindre des groupes de discussion externes à l’application; et
  • clavarder avec des inconnus. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Tendances MÉDIAS

Les médias sociaux ne remplacent pas les relations humaines

Publié le 7 mai 2021
Steve Proulx
par Steve Proulx
Les médias sociaux ne remplacent pas les relations humaines

[photo: Freepik]

  • Si un peu plus d’une année de télétravail / confinement / distanciation ne vous l’a pas encore démontré: non, les médias sociaux ne peuvent pas remplacer les vraies interactions humaines.
  • Selon une récente étude de la Michigan State University, la recherche de «récompenses sociales» en ligne pourrait même induire des symptômes comparables aux troubles liés à la toxicomanie.

Ce que dit la recherche:

Les auteurs de cette étude, publiée dans la revue Addictive Behaviors, ont interrogé 400 étudiants universitaires pour connaître le degré de soutien social dont ils bénéficient dans la vie réelle et dans les médias sociaux.

Ils ont observé que les interactions dans les médias sociaux n’avaient pas d’impact négatif global sur la santé mentale, pas plus qu’elles n’avaient d’impact positif.

Ils ont aussi constaté que seul un soutien social réel, hors des médias sociaux, était lié à une meilleure santé mentale en général.

Conclusion: si vous cherchez du soutien moral, si vous traversez des difficultés ou des frustrations et que vous avez besoin d’en parler, mieux vaut le faire en personne (avec un masque).

Une dépendance qui n’en est pas (encore) une:

Les chercheurs rappellent que la dépendance aux médias sociaux n’est pas une dépendance reconnue au même titre que la toxicomanie, par exemple.

Par contre, ils ont remarqué d’inquiétantes similitudes entre les symptômes d’une personne toxicomane et ceux d’une personne qui fait une utilisation excessive des médias sociaux.

  • Celle-ci risque de s’isoler, de chercher constamment une «récompense» dans ses interactions sur les médias sociaux, au point de négliger les relations humaines authentiques.

Tout ceci pourrait mener à une dégradation de la santé mentale.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent gratuitement les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: inscrivez-vous ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


La fatigue numérique s’installe:

Ces derniers temps, on sent éclore une certaine écœurantite aiguë d’une partie de la population envers les médias sociaux et les plateformes en ligne.

Le mirage d’une société capable de s’épanouir en toute sécurité en recourant aux outils numériques est en train de se dissiper.

  • Le temps passé en vidéoconférence épuise le corps et l’esprit, un syndrome qu’on a vérifié et baptisé la «Zoom fatigue».
  • S’informer par le biais des médias sociaux permettrait aux fausses informations concernant la Covid-19 de marquer les esprits, selon une étude de l’Université McGill. Ce serait même un danger pour la santé publique.
  • Les médias sociaux font ressortir le pire de l’humain en permettant aux discours racistes, sexistes ou haineux de s’exprimer dans le confort de son foyer.

Chaque semaine :

  • des personnalités prennent une pause des médias sociaux pour fuir les conversations toxiques;
  • des gens sont victimes de microagressions sur Facebook;
  • des études se penchent sur l’estime de soi déclinante des ados à l’ère d’Instagram.

> Découvrez les autres chroniques Tendances Médias de Steve Proulx, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin


Les médias transforment les sociétés, c’est un fait.

La télé commerciale a contribué à faire de nous des consommateurs d’abord, des citoyens ensuite.

Son attrait nous a rendus plus sédentaires, moins «sorteux», plus isolés. Des patates de sofa.

J’ignore comment les médias sociaux transformeront durablement nos sociétés.

Mais à voir comment les choses évoluent, j’ai beaucoup de mal à penser que «ça va bien aller»…

Pour recevoir la chronique Tendances Médias de Steve Proulx chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Meilleurs produits TECHNO

Des écouteurs boutons sans fil particulièrement ingénieux

Publié le 7 mai 2021
Alain McKenna
par Alain McKenna
Des écouteurs boutons sans fil particulièrement ingénieux
  • Les petits écouteurs Bluetooth que proposent depuis quelques années la plupart des fabricants de téléphones sans fil se ressemblent beaucoup : format similaire, performance comparable, prix à peu près identique.
  • Dans le lot, quelques modèles tentent de se démarquer en jouant d’un peu plus d’audace, que ce soit en proposant un format plus ingénieux ou en insistant sur certaines caractéristiques clés.

Un des inconvénients des petits écouteurs Bluetooth mis en marché ces derniers mois est que, pour avoir droit à toutes les caractéristiques les plus attrayantes, il faut généralement y mettre le prix.

  • De bons écouteurs intraauriculaires entièrement sans fil peuvent facilement coûter 250 $ ou plus.
  • Les modèles plus abordables sont de qualité moindre, ou alors leur apparence et leur fiche technique laissent à désirer.

Heureusement, des nouveaux modèles misent sur une approche différente.

  • C’est le cas des plus récents modèles d’écouteurs des marques Bowers & Wilkins et Huawei.

InfoBref a testé ces trois modèles. Voici notre compte-rendu.


Earin A-3

La troisième génération des «premiers» écouteurs entièrement sans fil (Earin est né en 2014 d’un énorme financement sur Kickstarter) tente de simplifier encore un peu plus la façon dont on utilise des écouteurs Bluetooth.

Les A-3 sont équipés de haut-parleurs de 14,3 mm. Chaque écouteur détecte automatiquement s’il est porté du côté gauche ou droit.

Leur design ergonomique est conçu pour convenir à toutes les oreilles, sans recourir à un embout de silicone interchangeable. Leur autonomie est de 5 heures – et même 30 h avec le boîtier – et on les recharge via USB-C ou le protocole sans fil Qi.

  • PLUS: format à peu près invisible | qualité sonore impressionnante vu l’absence d’insonorisation | très simples à utiliser.
  • MOINS: commandes intégrées limitées | ne convient pas à toutes les oreilles | autonomie sous la moyenne | le micro ne capte pas toujours bien la voix | aucune insonorisation active ou passive.

200 $US


> Voyez nos autres sélections de Meilleurs produits Techno publiées chaque samedi dans InfoBref Matin


Huawei Freebuds 4i

La plus récente génération des écouteurs Huawei mise sur une autonomie prolongée pouvant atteindre 10 heures par charge, et sur un prix de détail loin sous la moyenne dans ce marché, pour attirer les gens qui connaissent peu la marque chinoise.

Les Freebuds 4i intègrent des haut-parleurs de 10 mm de diamètre.

Ces écouteurs sont dotés d’embouts de silicone et d’une fonction d’insonorisation active pour maximiser leur qualité sonore.

On peut commander la lecture musicale ou les appels en mode mains libres via une commande tactile simple.

  • PLUS: design au goût du jour | confortable dans l’oreille, même de façon prolongée | insonorisation active étonnamment efficace | très bon prix.
  • MOINS: commande tactile capricieuse | difficile de les sortir du boîtier | qualité sonore discutable.

140 $ sur Amazon (inclut un bracelet connecté Band 4 Pro gratuit)


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent gratuitement les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: inscrivez-vous ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Bowers & Wilkins PI5

Cette marque britannique est spécialisée dans l’audio haut de gamme. Elle est un peu victime de la mode en mettant en marché une gamme d’écouteurs boutons dont le format limite grandement la qualité de leur signal sonore.

Les PI5 ont toutefois un as dans leur manche: ils intègrent deux protocoles de rehaussement sonore de Qualcomm.

  • Le premier, aptX Adaptative, améliore de façon perceptible la qualité du signal musical provenant du téléphone.
  • Le second, TrueWireless Stereo Plus, élimine les interférences dans le signal Bluetooth reliant les deux oreillettes.

Ces petits écouteurs bénéficient d’une insonorisation active, elle aussi adaptative, qui élimine efficacement les bruits de fond.

  • PLUS: qualité sonore irréprochable | allure originale et attrayante | bonne portée de la connexion Bluetooth | une entrée audio sur l’étui de chargement permet de transmettre sans fil aux écouteurs le son provenant d’une source incompatible avec Bluetooth.
  • MOINS: autonomie de 4h plutôt courte | prix élevé.

329 $

Pour recevoir la sélection des Meilleurs produits Techno d’Alain McKenna chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Que sont les meilleurs produits? InfoBref vous recommande sous la rubrique Meilleurs produits Techno des produits qui ont fait l’objet d’un test par nos journalistes et/ou d’une analyse de tests effectués par des sources crédibles. Ces recommandations sont faites de façon objective et indépendante. Il se peut qu’InfoBref reçoive une commission si vous achetez un produit après avoir cliqué sur notre site. Cette pratique n’affecte en rien le jugement de nos journalistes ni leurs recommandations.
En savoir plus En savoir plus

La Banque de développement du Canada lance un fonds de 200 millions $ pour les «technologies profondes»

Publié le 5 mai 2021
La Banque de développement du Canada lance un fonds de 200 millions $ pour les «technologies profondes»

[Source : BDC]

  • La BDC veut utiliser ce fonds pour investir dans des entreprises de technologies profondes canadiennes en démarrage. 
  • L’expression «technologies profondes» (deep tech en anglais) réfère à des domaines tels que la technologie quantique, l’électronique, la photonique et l’intelligence artificielle. Ces industries émergentes nécessitent des efforts de recherche considérables et un investissement important en capital de risque. 

Thomas Park, qui dirigera le nouveau fonds, affirme que ces 200 millions $ «aideront à combler une lacune importante dans le paysage technologique canadien.» 

Selon une analyse de la BDC, entre 2014 et 2019, les entreprises de technologie profonde:

  • ont obtenu 11% du total du financement accordé à l’ensemble des entreprises en démarrage au Canada (hors des entreprises de biotechnologies); 
  • alors qu’elles ont représenté, parmi ces entreprises, 17% de celles qui ont atteint le statut de «licornes» valorisées à plus d’un milliard $. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Netflix ne paiera pas le nouvel impôt canadien sur les services numériques

Publié le 4 mai 2021
Netflix ne paiera pas le nouvel impôt canadien sur les services numériques

(Source: Unsplash)

  • La nouvelle «taxe» fédérale de 3% sur les revenus provenant des services numériques ne s’appliquera pas aux recettes des frais d’abonnements facturés aux consommateurs canadiens par des diffuseurs de contenu payant tels que Netflix.
  • Annoncé dans le dernier budget fédéral, le nouvel impôt doit entrer en vigueur le 1er janvier prochain. Il vise les fournisseurs de services numériques qui ont un revenu brut d’au moins 1,1 milliard $. Il sera prélevé sur les revenus tirés au Canada de la publicité, des médias sociaux, et de l’exploitation de données des utilisateurs et de marchés en ligne – mais pas de la vente de contenus par abonnement.

Sony intégrera le logiciel Discord à sa PlayStation

Publié le 4 mai 2021
  • Sony veut intégrer le logiciel de discussion vocale Discord au réseau PlayStation Network. Discord est déjà très populaire chez les utilisateurs de jeux vidéo. Il permet à 140 millions de joueurs de communiquer avec d’autres joueurs en temps réel.
  • Toutefois, l’utilisation de Discord avec PlayStation nécessite actuellement de se brancher à un ordinateur en plus de la console, ce à quoi Sony compte remédier en intégrant Discord au PlayStation Network. Cette intégration devrait se concrétiser en 2022. En parallèle, Sony est devenue actionnaire minoritaire de Discord.

Un vaisseau SpaceX a ramené quatre astronautes sur Terre

Publié le 2 mai 2021
Un vaisseau SpaceX a ramené quatre astronautes sur Terre

La capsule Dragon de SpaceX (Source: SpaceX)

  • Trois Américains et un Japonais ont amerri tôt hier matin au large de la Floride, dans le golfe du Mexique, après un vol de six heures et demie depuis la Station spatiale internationale (ISS). Les astronautes ont parcouru plus de 114 millions de kilomètres durant leurs 168 jours en orbite.
  • C’est la première mission à être ramenée sur Terre par la société spatiale d’Elon Musk. SpaceX est devenue le partenaire commercial principal de la NASA. Ces neuf dernières années, les astronautes utilisaient des vaisseaux Soyouz russes pour rejoindre l’ISS.

Fortnite contre Apple: le modèle économique de l’App Store passe au tribunal

Publié le 2 mai 2021
Fortnite contre Apple: le modèle économique de l’App Store passe au tribunal

(Source: Epic Games)

  • À partir d’aujourd’hui et pour les trois prochaines semaines, Apple devra défendre devant une juge fédérale deux règles que son App Store impose aux éditeurs d’applications: une commission de 30% pour Apple sur les ventes d’applications et de tout contenu ou bien numérique vendu à l’intérieur de ces applications; et l’interdiction d’encourager les usagers des applications à contourner l’App Store pour payer moins cher ou éviter cette commission.
  • Dans le cas camp adverse, Epic Games, éditeur du très populaire jeu en ligne Fortnite, se présente comme le défenseur des éditeurs indépendants. Il poursuit Apple pour enfreinte à la loi antitrust et l’accuse de monopole.

Monopole? Cela dépend de la façon dont on considère le marché que dessert l’App Store.

  • Epic constate qu’Apple oblige tous les utilisateurs du système d’exploitation iOS à passer par l’App Store pour télécharger une application. Apple exercerait donc un monopole de la distribution de logiciels auprès de cette clientèle.
  • Apple répond qu’iOS n’a pas de monopole sur le marché de la téléphonie mobile, et encore moins sur le marché global de la distribution de jeux et de logiciels. 

Apple note aussi qu’elle n’est pas la seule à exiger une commission de 30%.

C’est aussi le taux de commission qu’exige Google sur la vente d’applications dans son Google Play Store.

  • En fait, Apple avait été la première à instituer ce taux de commission. 
  • Google, puis d’autres distributeurs l’ont ensuite imité.

Depuis qu’Epic a entamé sa guerre juridique contre l’App Store il y a presque un an, Apple puis Google ont réduit leur taux de commission dans certaines circonstances, mais elles maintiennent 30% comme taux par défaut.

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus