ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Salaires dans le secteur public: les syndicats rejettent l’offre de Québec

Publié le 15 déc 2022
par Johanna Sabys
Salaires dans le secteur public: les syndicats rejettent l’offre de Québec

Christian Dubé, Sonia LeBel et Bernard Drainville (Source: Twitter de Christian Dubé)

  • Le gouvernement Legault a proposé hier aux 600 000 employés des secteurs public et parapublic de hausser leurs échelles salariales de 9% sur 5 ans. 
  • Les syndicats jugent cette offre inférieure aux hausses de salaires proposées dans le privé. Ils disent qu’elle provoquera un appauvrissement des travailleuses et travailleurs des services publics.

Les contrats de travail arrivent à échéance le 31 mars. 

Le gouvernement propose, dans le cadre de leur renouvellement: 

  • une hausse de salaire de 3% en 2023 et 1,5% les 4 années suivantes, soit un total de 9% sur 5 ans;
  • une hausse additionnelle de 2,5% sur 5 ans; et
  • un montant forfaitaire de 1 000 $ l’an prochain.

De leur côté, les syndicats réclament un «mécanisme permanent de protection contre l’inflation» et un «rattrapage salarial général».

  • Le gouvernement prévoit une inflation de 6,8% cette année, mais ne propose qu’une hausse de salaire de 3% l’an prochain, soulignent-ils.

Les syndicats qui négocient pour les secteurs public et parapublic demandent: 

  • pour 2023, une hausse de 100 $ par semaine ou une hausse équivalente à l’inflation + 2%; 
  • pour 2024, une hausse équivalente à l’inflation + 3%; et
  • pour 2025, une hausse équivalente à l’inflation + 4%.
Johanna Sabys