ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La RBC veut acheter la 7e banque au Canada, HSBC

Publié le 29 nov. 2022
par Patrick Pierra
La RBC veut acheter la 7e banque au Canada, HSBC

[accueil du site de HSBC Canada]

  • La RBC se prépare à acheter la Banque HSBC Canada. Une entente d’achat a été signée avec la banque anglaise HSBC pour sa division canadienne. La RBC lui paierait 13,5 milliards $, au comptant.
  • Ce serait la plus grande transaction dans le secteur bancaire au Canada. Elle renforcerait la position de chef de file de la RBC. Elle pourrait aussi la positionner de façon plus forte auprès des clients aisés, des immigrants et des entreprises ayant des activités à l’étranger.

Le sigle HSBC correspondait initialement à Hongkong and Shanghai Banking Corporation. Sa division canadienne est aujourd’hui la 7e banque au Canada.

  • Elle exploite 130 succursales
  • Elle a 770 000 clients individuels, dont beaucoup de clients aisés, surtout dans les régions de Toronto et Vancouver.
  • Mais elle est surtout reconnue comme banque commerciale: elle a 12 000 entreprises clientes.

Pour la RBC (TSX: RY), acquérir la clientèle de HSBC Canada lui permettrait de consolider sa première place parmi les 6 grandes banques canadiennes.

  • Elle augmenterait sa part de marché des dépôts canadiens de 21% à 23%, et ferait augmenter son nombre de succursales à 1400.

Mais la direction de la RBC présente plutôt cette acquisition comme une occasion de croissance, pour lui permettre:

  • de vendre une plus grande panoplie de produits financiers à l’ensemble de ses futurs clients; et
  • de recruter davantage de nouveaux clients parmi les immigrants, alors que le gouvernement fédéral veut augmenter l’immigration dans les prochaines années.

RECEVEZ GRATUITEMENT chaque jour par courriel L’ESSENTIEL DES NOUVELLES économiques, financières et technologiques: abonnez-vous ici à l’infolettre matinale d’InfoBref, ou cliquez Infolettres en haut à droite


La transaction, si elle se réalise, sera la plus grosse en valeur dans le secteur bancaire au Canada.

  • D’autres banques canadiennes ont fait de grosses transactions ces dernières années, mais pour acheter ou vendre des activités à l’étranger.

L’achat de HSBC Canada par la RBC doit cependant être approuvé par le Bureau de la concurrence, le Bureau du surintendant des institutions financières, et la ministre fédérale des Finances Chrystia Freeland. La RBC prévoit de pouvoir finaliser la transaction dans un an.

Patrick Pierra