ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

La forte inflation alimentaire se poursuivra l’an prochain

Publié le 5 déc 2022
par Félix Côté
La forte inflation alimentaire se poursuivra l’an prochain

[crédit photo: Maria Lin Kim | Unsplash]

  • La hausse du prix des aliments risque de se poursuivre dans les prochains mois, selon un rapport produit conjointement par l’Université Dalhousie, l’Université de Guelph, l’Université de la Saskatchewan et l’Université de la Colombie-Britannique. 
  • Les prix des aliments ont augmenté au Québec de 11% cette année. Ils pourraient encore augmenter de 5 à 7% dans l’ensemble du Canada l’an prochain, estiment les auteurs du rapport.

Une famille canadienne de 4 personnes dépenserait en moyenne l’an prochain jusqu’à 16 300 $ en nourriture, soit environ 1000 $ de plus que cette année.

  • Cet exemple, qui correspond au montant le plus élevé présenté dans un tableau du rapport, est pour un ménage canadien moyen composé d’un homme et d’une femme de 31 à 50 ans, d’un garçon de 14 à 18 ans et d’une fille de 9 à 13 ans.

Fourchette d’augmentation de prix prévue en 2023 au Canada pour certaines catégories d’aliments:

  • légumes: 6% à 8%
  • boulangerie: 5% à 7%
  • viandes: 5% à 7%
  • fruits: 3% à 5%

Les chercheurs expliquent ces hausses par les effets persistants de la pandémie, les problèmes d’approvisionnement, la guerre en Ukraine, les coûts de transport et de main-d’œuvre, et les changements climatiques.

Leur prévision contraste avec celle de la Banque du Canada: dans un rapport d’octobre sur la politique monétaire, elle prévoit que l’indice des prix à la consommation – qui mesure l’inflation globale et comprend d’autres composantes que l’alimentation – tombera à environ 3% l’an prochain.

Félix Côté