ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Il n’y aura pas de nouveau projet minier sans acceptabilité sociale, dit Legault

Publié le 18 août 2022
par Johanna Sabys

François Legault (Source: Émilie Nadeau / Bureau du premier ministre)

  • François Legault affirme qu’il ne laissera pas des compagnies minières exploiter le sous-sol du Québec si leur projet n’est pas accepté par la population.
  • Le premier ministre dit qu’il appliquera cette condition à tous les projets miniers – dont un projet de mine de graphite dans le Parc régional du Réservoir-Kiamika, dans les Hautes-Laurentides, qui inquiète les habitants des environs. 

Le Québec attire les compagnies minières

En 18 mois, le nombre de concessions minières a plus que doublé en Outaouais, et il a été multiplié par 4 dans Lanaudière, selon Radio-Canada.

  •  Les concessions minières, ou «claims», sont des titres d’exploration achetés par les compagnies minières pour obtenir le droit de sonder un territoire. 
  • Dans le sud-ouest du Québec, plus de 15 000 claims miniers ont été achetés par des entreprises, dont plus de la moitié depuis l’an dernier.  

Le graphite est «nécessaire», par exemple pour construire des batteries pour les véhicules électriques, a souligné François Legault.

Mais il est «important», a-t-il ajouté, de dire aux compagnies que chaque projet devra être: 

  • accepté par la population; et 
  • approuvé par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (Bape).
Johanna Sabys