ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Entrevue

Le prix des maisons connait son plus fort recul en plus de 20 ans

Publié le 13 oct. 2022
par Félix Côté
Le prix des maisons connait son plus fort recul en plus de 20 ans

(Source: Royal Lepage)

  • Le prix médian des maisons unifamiliales vendues au Québec a diminué de 10% au 3e trimestre, selon l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec. C’est le plus important recul en un trimestre depuis que le système Centris des courtiers immobiliers a commencé à compiler des données en 2000. 
  • «La folie qu’on connaissait depuis 2 ans et demi, c’est terminé. Il n’y a plus de surenchère et on retourne à une situation de normalité», explique à InfoBref Marc Lefrançois, courtier immobilier à l’agence Royal LePage Tendance.

À Montréal, le prix médian des maisons unifamiliales a baissé de 6% entre les 2e et 3e trimestres, selon des données de Royal LePage. 

Cette baisse est la plus importante en 5 ans, même si elle est un peu moins rapide que dans les autres régions du Québec. 

Elle touche autant les propriétés de luxe que les logements abordables, observe Marc Lefrançois, qui exerce à Montréal. 

Il note toutefois que certains vendeurs affichent encore des prix très élevés. 

  • Cela prendra encore un certain temps, croit-il, pour que les prix affichés s’ajustent complètement à la demande. 

Découvrez tous nos articles consacrés à l’immobilier dans la section ARGENT d’InfoBref, et abonnez-vous à l’infolettre InfoBref Votre argent pour recevoir gratuitement chaque mois des conseils pour gagner plus, dépenser mieux et investir plus efficacement (détails en cliquant Infolettres en haut à droite de cette page)


L’augmentation du délai pour vendre une maison est un autre signe d’un ralentissement du marché. 

«On est en train de retourner à des délais plus normaux compris entre 60 et 90 jours», observe Marc Lefrançois. 

L’avenir proche reste cependant difficile à prévoir, croit-il. 

  • «La pénurie de main-d’œuvre, les problèmes d’approvisionnement, l’inflation et la guerre en Ukraine sont tous des facteurs qui vont continuer d’influencer les prix.»
Félix Côté