ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS PROFESSIONNELS ET
GENS D’AFFAIRES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

L’effet du plan d’urgence de 900 milliards $US des États-Unis pourrait se faire sentir jusqu’au Québec

Publié le 22 déc 2020
par Alain McKenna

(Photo Boralex)

  • Le plan d’aide économique d’urgence approuvé hier par le Congrès américain comprend des mesures qui ciblent des secteurs économiques que la Covid-19 a grandement touchés.
  • En plus, les secteurs de l’énergie, des transports et de l’environnement reçoivent une attention particulière. Des entreprises québécoises risquent d’en bénéficier.

Ce plan d’aide, approuvé hier par le Congrès, devrait être signé d’ici jeudi par le président Donald Trump. Il comprend une allocation pour les chômeurs et les salariés et il réduit l’endettement de certains groupes d’étudiants.

Il allège la situation financière de plusieurs petites entreprises. 

  • Les salles de cinéma obtiennent 18 milliards $US.
  • Les repas commandés auprès des restaurateurs par des entreprises sont entièrement déductibles d’impôt.
  • Les agriculteurs et les producteurs d’aliments artisanaux obtiennent de l’argent et une baisse d’impôt.

Certaines mesures de ce plan encouragent des changements dans des secteurs où des entreprises québécoises sont très actives.

  • La construction de centrales solaires et éoliennes et la transition vers des énergies renouvelables pour remplacer le diesel et le charbon devront s’accélérer.
  • 275 millions $US vont au resserrement des règles de la Federal Aviation Administration (FAA) relatives à la sécurité des avions et à la formation des équipages.
  • L’Agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA) obtient le feu vert pour imposer une transition vers des autobus scolaires électriques.

Le climat y gagne aussi: les hydrofluorocarbures, des gaz dont l’effet de serre est 5000 fois plus puissant que celui du gaz carbonique, doivent être éliminés des systèmes de climatisation des immeubles et des véhicules d’ici 2035.

Alain McKenna
L’effet du plan d’urgence de 900 milliards $US des États-Unis pourrait se faire sentir jusqu’au Québec

(Photo Boralex)