ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Pénurie d’infirmières: Legault offre «les mêmes conditions» qu’au privé

Publié le 15 sept. 2021
par Johanna Sabys
  • François Legault courtise les infirmières qui travaillent dans le secteur privé. Le premier ministre se dit «ouvert à toutes les possibilités et à tous les incitatifs financiers pour que ce soit aussi payant» pour elles de travailler dans le public.
  • Le gouvernement Legault doit annoncer dans les prochains jours de nouvelles mesures incitatives pour ramener dans le réseau public les infirmières qui ont rejoint les établissements privés afin d’y bénéficier de meilleures conditions de travail.

Après 18 mois de négociations, Québec et la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) ont conclu un nouveau contrat jusqu’au 31 mars 2023. 

  • Le gouvernement a ajouté «des primes importantes» pour les quarts de travail difficiles à combler, souligne François Legault, et de nouveaux ratios infirmière-patients pour améliorer les conditions de travail.

Mais cette entente n’a réglé «qu’une partie du problème», dit Legault.

  • Il manque actuellement 4000 infirmières dans le réseau. 
  • Près de 2900 travailleurs de la santé sont absents à cause de la Covid-19. 

Pour «arrêter l’exode», Legault évoque dès maintenant plusieurs pistes:  

  • bonifier le salaire des infirmières qui reviennent dans le réseau;
  • augmenter aussi le salaire du personnel actuel, au moins «de façon temporaire»; 
  • hausser les primes Covid; et
  • maintenir la pension des infirmières à la retraite qui retourneraient au travail.
Johanna Sabys