ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le PQ n’est pas satisfait des négociations parlementaires en cours

Publié le 17 nov. 2022
par Johanna Sabys

Paul St-Pierre Plamondon (Source: Twitter du chef péquiste)

  • Le député péquiste Joël Arseneau a dit à La Presse que les négociations menées actuellement avec la Caq, le Parti libéral du Québec et Québec solidaire accentuent «la distorsion électorale du mode de scrutin» au lieu de la corriger.  
  • Le Parti québécois, qui a obtenu 14,6% des voix et 3 députés, dit que les autres partis lui proposent actuellement un trop petit budget et seulement 5% des questions à l’Assemblée nationale. 

Selon les informations transmises aux médias par le PQ, actuellement les péquistes obtiendraient:  

  • un budget de 495 000 $ – contre 4,4 millions $ pour le PLQ et 2 millions $ pour QS; et
  • 5 questions par cycle de 100 questions réservées à l’opposition à l’Assemblée nationale – contre 70 questions pour le PLQ et 25 pour QS. 

Marc Tanguay se dit «très déçu» de cette sortie publique

Le chef intérimaire du Parti libéral du Québec a rappelé que les partis s’étaient donnés pour consigne de ne pas négocier sur la place publique. 

  • «L’entente n’est pas signée, dit-il, les discussions doivent se poursuivre.» 
  • Tanguay a invité le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon à revenir à la table de négociation pour discuter «des proportions».
Johanna Sabys