ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Pacte de Glasgow pour le climat – voici l’essentiel

Mis à jour le 22 juil 2022
par Johanna Sabys

(Source: Cop26)

  • Les 200 pays qui participaient à la Conférence sur les changements climatiques à Glasgow sont finalement parvenus samedi à un consensus sur la déclaration finale. 
  • Après 2 semaines de négociations, les pays ont adopté un pacte pour accélérer la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce compromis ne garantit pas de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C. 

L’accord demande aux États de rehausser dès l’an prochain les engagements qu’ils ont chacun pris pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). 

  • L’Accord de Paris de 2015 prévoyait seulement une révision de ces engagements tous les 5 ans. 

C’est la première fois que les énergies fossiles, qui sont les principales responsables du réchauffement climatique, sont mentionnées dans la déclaration finale d’une conférence internationale sur le climat.

Le texte appelle à:

  • «intensifier les efforts» pour réduire l’utilisation du charbon qui n’est pas accompagnée de systèmes de captage de CO2; et 
  • mettre un terme aux «subventions inefficaces aux énergies fossiles». 

La portée du texte a toutefois été amoindrie, à la demande de la Chine et de l’Inde, par rapport à une version provisoire de la déclaration qui prévoyait «d’éliminer progressivement» le charbon.

Les pays en développement n’ont pas obtenu non plus le financement qu’ils réclament pour rembourser les pertes et préjudices qu’ils subissent à cause des changements climatiques dont ils ne sont pas responsables.

Johanna Sabys