ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Détecteur de rumeurs

Non, on ne sait pas guérir les symptômes persistants de la Covid

Mis à jour le 15 mars 2021
par Agence Science-Presse
Non, on ne sait pas guérir les symptômes persistants de la Covid

(Source: Pixabay)

  • Les études indiquent qu’entre 10 et 35% des patients qui ont été porteurs du coronavirus présentent des symptômes qui persistent plus de 4 à 12 semaines après l’infection.
  • Contrairement à ce qu’affirment certains, on ne sait toujours pas comment traiter ces symptômes persistants. En fait, on n’en comprend même pas les causes.

Le mois dernier, l’actrice américaine Gwyneth Paltrow a écrit sur le site Goop – réputé pour ses produits pseudoscientifiques et ses conseils de santé potentiellement dangereux – que, pour se remettre de la Covid-19, elle suit un régime principalement cétogène et végétal, sans sucre ni alcool, jeûne jusqu’à 11 h tous les jours, et prend des saunas infrarouges. 

Elle ne serait pas la seule à prétendre savoir comment guérir les symptômes persistants de la Covid-19: plusieurs traitements prétendument efficaces contre la «Covid longue» commencent à émerger sur Internet.

Or, les médecins et les chercheurs ne parviennent pas à s’entendre sur une liste définitive des symptômes de la maladie, et encore moins sur leurs causes.

Les symptômes courants sont la fatigue, les douleurs musculaires et articulaires, les maux de tête, la persistance d’une perte du goût et de l’odorat, l’insomnie, les problèmes respiratoires et les palpitations cardiaques. 

Mais jusqu’à 100 autres symptômes ont été signalés.

  • Parmi eux, on recense des problèmes gastro-intestinaux, des nausées, des étourdissements, des convulsions, des hallucinations et des douleurs testiculaires.
  • Des patients atteints de la Covid-19 ont également été renvoyés de l’hôpital, pour y revenir plusieurs semaines plus tard avec une thrombose veineuse profonde ou un caillot sanguin dans le poumon.

Des études commencent à suggérer l’efficacité de certains traitements comme:

  • la réadaptation et la thérapie cognitivo-comportementale, notamment contre la fatigue persistante; et
  • l’entraînement olfactif pourrait aider les personnes qui ont perdu l’odorat. 

Cependant, il n’existe pas encore de traitement reconnu contre les symptômes persistants de la Covid-19. 

Ces symptômes sont trop diversifiés et les chercheurs n’en comprennent pas encore les causes.

Dans les cliniques post-Covid-19 établies à Montréal, Sherbrooke et Saguenay, les médecins et spécialistes tentent d’élaborer des traitements personnalisés aux symptômes de chaque patient.

  • Mais, au final, ils passent une bonne part de leur temps à rassurer les patients et à leur fournir des informations sur la meilleure façon de traiter leurs symptômes individuels.
Agence Science-Presse