ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Mise à jour économique 2022 du gouvernement fédéral – voici l’essentiel

Publié le 3 nov. 2022
par Johanna Sabys

Chrystia Freeland (Capture d’écran de la vidéo de la Chambre des communes)

  • La ministre des Finances Chrystia Freeland a annoncé que le gouvernement fédéral prévoit désormais un retour à l’équilibre budgétaire d’ici 5 ans.
  • Dans son mini-budget, Ottawa mise sur des mesures ciblées pour aider les travailleurs à faible revenu, les étudiants, les personnes qui tentent d’acheter leur première maison, et les petites entreprises. 

Retour à l’équilibre budgétaire 

Le déficit budgétaire fédéral devrait être de 36 milliards $ cette année, soit 16 milliards $ de moins que ce que le dernier budget prévoyait en mars. 

  • Un retour à l’équilibre budgétaire est maintenant prévu pour 2027-2028. 
  • Ottawa s’attend même cette année-là à un premier surplus, de 4,5 milliards $. 

Ralentissement économique 

Chrystia Freeland a prévenu qu’il fallait se préparer à «une période de croissance économique anémique». 

  • Ottawa prévoit une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 3,2% cette année et seulement 0,7% en 2023. 
  • Selon les prévisions du gouvernement, la croissance devrait ensuite remonter, à 1,9% en 2024 et 2,3% en 2025.

De nouvelles mesures ciblées 

Le gouvernement fédéral va: 

  • anticiper le versement de l’Allocation canadienne pour les travailleurs et l’étaler en 3 paiements dans l’année, au lieu de payer la totalité du montant en une fois à la période des impôts; 
  • abolir la portion des frais d’intérêt fédéraux sur tous les prêts d’étude – les étudiants et les apprentis économiseraient en moyenne environ 400 $ par an; 
  • doubler le crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation – les nouveaux acheteurs pourront récupérer jusqu’à 1 500 $; et 
  • réduire les frais de transactions liés aux cartes de crédit des petites entreprises.
Johanna Sabys