ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Que prévoit le Plan santé du gouvernement Legault?

Mis à jour le 26 mai 2022
par Johanna Sabys

(Source: Pixabay)

  • Cinq jours avant son dépôt à l’Assemblée nationale, une version du plan qui doit «rétablir» le système de santé québécois d’ici 2025 a été dévoilée par Radio-Canada. 
  • Le document présente 50 mesures, dont plusieurs engagements pris par la CAQ dès la campagne électorale de 2018. 

Selon le document dévoilé, Québec compte toujours:  

  • modifier la rémunération des médecins de famille pour les inciter à prendre plus de patients;
  • rendre exceptionnel le recours au temps supplémentaire obligatoire dans le réseau; 
  • recruter massivement, notamment de nouvelles infirmières à l’étranger; 
  • faciliter l’accès aux soins de première ligne; 
  • embaucher 3000 agents administratifs pour aider le personnel hospitalier; et 
  • encadrer les agences de santé.  

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Pas de médecin de famille pour tous 

En revanche, le gouvernement Legault ne promet plus d’offrir un médecin de famille à chaque Québécois, mais plutôt une consultation avec un professionnel de santé, comme une infirmière praticienne spécialisée.

Un rôle accru des pharmaciens et ambulanciers 

Le gouvernement souhaite déléguer plus de tâches et offrir plus d’autonomie aux pharmaciens communautaires et aux techniciens ambulanciers paramédics. 

Parmi les nouveautés  

  • Chaque établissement de santé pourra mettre en place un système d’autogestion des horaires, en impliquant le personnel dans cette gestion. 
  • De nouveaux outils d’autosoins à domicile seront proposés aux patients. 
  • Il sera possible de choisir l’hôpital dans lequel on souhaite être soigné. 
  • Les établissements établiront des dossiers de santé numérique, auxquels les patients auront accès.
Johanna Sabys