ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Loop Industries: une action collective s’organise pour dédommager les actionnaires

Mis à jour le 11 août 2022
par Alain McKenna
  • Le cabinet LPC Avocats veut poursuivre la direction de l’entreprise de recyclage de Terrebonne: il estime qu’elle «a trompé les investisseurs et le public» avec une technologie qui n’est que «de la poudre aux yeux».
  • Cette action collective survient après la chute de 40% de la valeur des actions de Loop Industries, provoquée par une publication accablante d’un vendeur à découvert américain.

Loop n’a pas tardé à réagir aux accusations de la firme Hindenburg Research publiées mardi.

  • «Nos recherches indiquent que Loop Industries n’a aucune technologie viable» pour recycler le plastique, a écrit Hindenburg.
  • «Cette affirmation est fausse, inexacte, ou se base sur la première génération de notre technologie utilisée entre 2014 et 2017 seulement», s’est défendu l’entreprise québécoise.

Mais le mal était fait. Les sommes en jeu sont importantes. Loop Industries valait près de 490 millions $ mardi matin. Sa capitalisation boursière a baissé hier à 320 millions $.

Alain McKenna