ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

L’inclusion de Tesla dans l’indice S&P 500 risque de faire mal à d’autres entreprises

Publié le 21 déc 2020
par Alain McKenna

(Source: Tesla)

  • Le S&P 500 est un des indices boursiers les plus populaires auprès des investisseurs. Plusieurs grands fonds ne font d’ailleurs que reproduire sa composition, qui comprend les titres de 500 des plus grandes entreprises cotées à la Bourse de New York.
  • L’ajout de Tesla au S&P 500 signifie que ces fonds devront revoir leur propre composition en vendant des actions d’autres entreprises qui composent cet indice pour les remplacer par celles de Tesla.

Parmi les plus grands fonds qui reproduisent le S&P 500, on trouve des fonds communs appartenant à BlackRock, Fidelity, State Street et Vanguard, les quatre plus importants gestionnaires d’actifs de la planète.

  • La valeur totale de ces fonds mutuels est de 1200 milliards $US.

Le problème: à eux seuls, ces gestionnaires devront acheter 85 milliards $US d’actions de Tesla pour respecter la nouvelle composition du S&P 500.

  • Ils devront donc vendre d’autres actions pour le même montant global.
  • Les gestionnaires risquent de privilégier la vente d’actions qui ont connu un bon rendement dernièrement, mais dont le rendement à venir semble moins certain.
  • Parmi les titres les plus à risque cités par les analystes, on trouve des noms bien connus comme Berkshire Hathaway, Procter & Gamble et Johnson & Johnson.

Cela ne signifie pas que Tesla va continuer à gagner en valeur. 

  • Plusieurs investisseurs ont d’ailleurs profité de son entrée au S&P 500, hier, pour vendre des actions de Tesla.
  • Le titre de Tesla a reculé hier de 6%. 

Alain McKenna