ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Un rapport de l’ONU pose des limites aux entreprises pour freiner l’écoblanchiment

Publié le 8 nov. 2022
par Johanna Sabys

Catherine McKenna et le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres (Source: Twitter de l’ancienne ministre)

  • Un groupe d’experts des Nations Unies, présidé par l’ancienne ministre fédérale de l’Environnement Catherine McKenna, a émis des recommandations pour évaluer la crédibilité de la démarche climatique des entreprises. 
  • Selon le rapport du groupe, les entreprises qui s’engagent à être carboneutres en 2050 doivent s’engager à ne plus utiliser ni soutenir des combustibles fossiles, et se détacher des entreprises liées à la déforestation. 

Principales recommandations du groupe d’experts 

Pour être crédibles, les entreprises qui s’engagent vers la carboneutralité devraient:  

  • présenter publiquement des objectifs et des plans de transition clairs et détaillés, avec des cibles intermédiaires pour 2025, 2030 et 2035; 
  • préciser une date à laquelle elles cesseront d’utiliser et/ou de soutenir des combustibles fossiles; 
  • cesser d’investir ou de financer des entreprises liées à la déforestation; et 
  • prévoir les budgets nécessaires pour financer leur transition complète des combustibles fossiles vers les énergies renouvelables. 

[Rapport complet (PDF, en anglais)]

Johanna Sabys