ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

Le virus a été beaucoup moins mortel cet été qu’au début du printemps

Publié le 10 nov. 2020
par Johanna Sabys

(Source: Pixabay)

  • Selon un rapport publié hier par l’Institut national de santé publique du Québec, la proportion des décès parmi les personnes atteintes de Covid-19 a atteint un sommet au printemps dernier, mais elle était basse durant l’été.
  • Depuis le début de la pandémie, les personnes âgées de 60 ans et plus ne constituent qu’une minorité des cas déclarés, mais elles représentent 98% des décès attribuables au virus.

Le rapport de l’INSPQ décrit l’évolution de la létalité du virus parmi les personnes qui ont été atteintes par la maladie au Québec jusqu’au 12 septembre.

  • Entre le 5 avril et le 2 mai, la létalité était à son sommet: 14% des gens atteints sont morts.
  • Entre le 12 juillet et le 12 septembre, en revanche, le taux était beaucoup plus faible: il est resté stable autour de 1%.

Une partie de l’explication se trouve probablement dans l’âge des personnes atteintes: le virus est moins mortel lorsqu’il touche des personnes plus jeunes. En effet, 98% des personnes décédées du virus ont 60 ans et plus.

  • Or, pendant les premiers mois, entre le 23 février et le 11 juillet, les personnes de cette tranche d’âge constituaient 37% de l’ensemble des cas.
  • Mais à partir de la fin juin, la contagion a gagné les jeunes adultes.
  • Par conséquent, pendant les deux derniers mois de la période étudiée, entre le 12 juillet et le 12 septembre, les personnes âgées de 60 ans et plus ne représentaient plus que 15% des cas d’infection.

Au total, près de 6500 Québécois sont décédés à cause du virus depuis le début de la pandémie.

Johanna Sabys