ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Le Québec demeure chef de file en efficacité énergétique dans le secteur des transports

Mis à jour le 11 août 2022
par Johanna Sabys
Le Québec demeure chef de file en efficacité énergétique dans le secteur des transports

(Source: Pixabay)

  • Le Québec reste la deuxième province la plus méritante, derrière la Colombie-Britannique, en matière d’efficacité énergétique, et conserve la tête du classement dans le secteur des transports.
  • C’est ce qui ressort du deuxième bulletin annuel d’évaluation des politiques provinciales de l’organisme Efficacité Énergétique Canada.

Le bulletin compare les provinces sur une quarantaine de critères.

Depuis l’an dernier, le Québec a fait des améliorations:

  • Un nouveau code de l’énergie pour les grands bâtiments a été adopté.
  • Un grand nombre de conseillers en énergie pour les habitations ont été certifiés.
  • Des économies notables ont été faites en gaz naturel et autres combustibles.

L’électrification des transports demeure le point fort du Québec.

Avant même d’interdire la vente de véhicule à essence en 2035, le Québec était déjà la première province à obliger les constructeurs à vendre une certaine proportion de véhicules électriques (VE).

  • Le Québec affiche le plus fort taux de croissance des immatriculations de VE entre 2018 et 2019.
  • Son réseau de recharge de VE continue à se développer.

En revanche, certains points restent à améliorer.

  • 18% des ménages québécois consacrent plus de 6% de leur revenu à l’énergie.
  • La pandémie a augmenté le stress des personnes à faible revenu qui travaillent à domicile avec un chauffage et une ventilation qui ne sont pas adéquats.
  • Parce qu’il a beaucoup d’électricité, le Québec se préoccupe relativement peu de l’économiser.

Johanna Sabys