ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Inovia convainc le géant américain BlackRock d’investir dans les champions canadiens de la croissance

Publié le 14 oct. 2021
par Félix Côté

Chris Arsenault, associé et co-fondateur d’Inovia Capital [crédit photo: site web d’Inovia]

  • Inovia, une firme montréalaise de capital de risque qui investit principalement dans des startups technologiques, vient de terminer le financement de son premier fonds «de continuation», Inovia Capital 1, qui s’élève à 334 millions $US.
  • Ce nouveau fonds accueille comme partenaire le géant américain de l’investissement BlackRock. Il permettra à Inovia de continuer à investir dans des entreprises qu’elle a déjà soutenues dans le passé et dont la croissance exige de nouveaux investissements importants.

Les fonds d’investissement en capital de risque ont généralement une durée de vie de 10 à 12 ans.

  • Le gestionnaire d’un fonds doit ensuite revendre les participations qu’il a prises dans des startups pour récupérer des capitaux et les redistribuer aux actionnaires du fonds.
  • Or, le moment où un fonds doit fermer n’est pas forcément le meilleur pour vendre des participations: certaines entreprises dans lesquelles il a investi sont toujours en forte croissance et méritent plutôt des investissements de suivi.

Les champions de la croissance ont besoin de beaucoup de capital. 

  • C’est un problème pour les champions canadiens. 
  • Souvent, faute de trouver suffisamment de capital de croissance au Canada, ils doivent se financer aux États-Unis ou se vendre à de grandes entreprises américaines.

Un fonds de continuation permet à un gestionnaire de fonds de continuer à investir dans ses meilleurs poulains au lieu de devoir les abandonner.

  • Ainsi, Inovia Capital 1 permettra aux investisseurs partenaires d’Inovia de continuer à investir dans les sociétés dans lesquelles d’autres fonds d’Inovia ont investi dans le passé et qui promettent encore une forte croissance.
  • Le nouveau fonds a déjà des participations dans 9 entreprises dont les Montréalaises AlayaCare et TrackTik, et des entreprises d’ailleurs au Canada comme Bench Accounting, Clearco, Snapcommerce, Top Hat et Vidyard.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles Affaires et Technologies: abonnez-vous aux infolettres quotidiennes d’InfoBref ici ou en cliquant sur le bouton Infolettres en haut à droite.


Les deux principaux investisseurs du nouveau fonds sont eux-mêmes des grands fonds américains:

  • L’un d’eux est BlackRock, un géant américain de la gestion d’actifs, qui effectue son premier investissement avec Inovia.

L’objectif d’Inovia est de soutenir des startups à forte croissance jusqu’à leur introduction en bourse. 

  • Lightspeed, une entreprise montréalaise dans laquelle Inovia avait investi, a franchi ce stade l’année dernière.

Inovia gère désormais des actifs d’environ 1,9 milliard $US.

  • Une partie importante de cet argent vient des États-Unis;
  • mais c’est une équipe dirigée à partir de Montréal qui décide comment l’employer.
Félix Côté