ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Augmenter les salaires n’aurait pas d’effet majeur sur l’inflation

Publié le 1er juin 2023
par Félix Côté
Augmenter les salaires n’aurait pas d’effet majeur sur l’inflation

(Source: Gerd Altmann / Pixabay)

  • Une analyse de l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (Iris) conclut que d’importantes hausses de salaire n’ont que peu d’effet sur l’inflation. L’Institut estime qu’une hausse de salaire de 7,3% entre mai 2023 et mai 2024 au Québec ne ferait augmenter le niveau des prix que, au plus, de 1,6% sur 3 ans.
  • La position de l’institut, qui se définit comme progressiste, est contraire à celle que préconise la Banque du Canada. Son gouverneur avait appelé les employeurs à limiter les hausses salariales afin d’éviter une spirale salaire-inflation.

Pour ralentir l’inflation, la Banque du Canada a relevé plusieurs fois son taux directeur dans les derniers mois. Cette stratégie vise à provoquer un ralentissement économique, et ainsi réduire la pression sur la demande en biens et services.

Mais cette approche pénalise doublement les salariés, affirme l’Iris. 

  1. L’inflation fait reculer leur pouvoir d’achat.
  2. Le ralentissement économique affaiblit leur sécurité d’emploi et leurs conditions de travail.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 5 minutes? C’est ce que vous offre notre infolettre InfoBref Matin. Essayez-la et voyez pourquoi plus de 20 000 Québécois·es la reçoivent chaque jour: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


L’institut soutient que le mandat de la Banque du Canada devrait être révisé. Il suggère:

  • que, en plus du contrôle de l’inflation, la Banque tienne compte d’objectifs complémentaires comme le plein emploi et le développement durable; et
  • que la fourchette cible d’inflation soit élargie.

[Rapport de l’étude sur le site de l’Iris]

Félix Côté