ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Les institutions financières canadiennes commencent à hausser leurs dividendes

Mis à jour le 10 août 2022
par Félix Côté

(Source: Unsplash)

  • Le Bureau du surintendant des institutions financières a levé récemment les restrictions qui empêchaient les institutions financières canadiennes de racheter leurs actions en bourse et d’augmenter leurs dividendes.
  • Manuvie et Sun Life ont été les deux premières à annoncer qu’elles rehaussaient leurs dividendes: elles verseront à leurs actionnaires un dividende 18% plus élevé dans le cas de Manuvie et 20% plus élevé dans le cas de Sun Life. 

Manuvie (TSX: MFC) fait passer son dividende de 28 cents à 33 cents par action, alors que celui de Sun Life (TSX: SLF) passe de 55 cents à 66 cents. Manuvie en a fait l’annonce vendredi et Sun Life, aujourd’hui.

Le prix des actions de ces deux assureurs n’a pas subi de variation importante suite à ces annonces, mais il a augmenté de manière importante depuis un an:

  • Manuvie: 19%
  • Sun Life: 21%

­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque samedi nos conseils de finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Les restrictions qui les empêchaient de hausser leurs dividendes avaient été mises en place pour que les institutions financières canadiennes préservent leur capital pendant la pandémie et puissent continuer à accorder des prêts.

Les six grandes banques canadiennes ont de fortes chances d’annoncer prochainement, elles aussi, une hausse importante de leurs dividendes et la reprise de leur programme de rachat d’actions.

  • Elles ne devraient toutefois pas le faire avant d’avoir annoncé leurs résultats trimestriels fin novembre ou début décembre. 
Félix Côté