ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

L’accès à la propriété est de plus en plus difficile à Montréal

Mis à jour le 14 mai 2022
par Félix Côté

(Source: Unsplash)

  • Dans les 10 dernières années, les prix de l’immobilier résidentiel de la région de Montréal ont augmenté beaucoup plus rapidement que le revenu des ménages, selon un rapport de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). 
  • Depuis 2011, le prix de vente des logements a augmenté de 90% en moyenne dans les 82 municipalités du Grand Montréal. Pendant ce temps, le revenu des ménages n’a progressé que de 40%. 

Les ménages du Grand Montréal doivent ainsi consacrer une plus grande part de leur revenu à se loger. 

Pour acheter un logement en copropriété au prix médian, un ménage dont le revenu brut correspondait au revenu médian des ménages locataires devait y consacrer:

  • 34% de son revenu en 2015
  • 44% de son revenu en 2021

Pour acheter une maison unifamiliale au prix médian, le même ménage devait y consacrer:

  • 42% de son revenu en 2015
  • 61% de son revenu en 2021

Tout comme la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), la CMM situe le seuil d’abordabilité à 30% du revenu brut.

Félix Côté

Dernières nouvelles