ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La multinationale Glencore renchérit pour acheter la minière canadienne Ressources Teck

Publié le 11 avr. 2023
par Félix Côté
La multinationale Glencore renchérit pour acheter la minière canadienne Ressources Teck

(Source: Ressources Teck)

  • Glencore, dont le siège social est en Suisse, a récemment fait une offre d’achat pour acheter la minière Teck Resources (TSX: TECK), de Vancouver, qui extrait, transforme et distribue du plomb, du zinc et du charbon.
  • Le conseil d’administration de Teck s’est opposé à la transaction. Mais Glencore a renchéri en bonifiant son offre: en plus du paiement en actions qu’elle proposait initialement aux actionnaires de Teck, Glencore leur propose maintenant un paiement de 8,2 milliards $US en espèces.

L’offre initiale de Glencore valorisait Teck à environ 23 milliards $US, soit 20% de plus que sa valeur boursière avant l’offre.

La direction de Teck a rejeté l’offre. Elle préférait mener à terme son projet, qui est de séparer en 2 entreprises distinctes les 2 domaines d’activité de l’entreprise:

  • d’un côté, les activités métallurgiques;
  • de l’autre, celles liées au charbon.

RECEVEZ GRATUITEMENT chaque jour par courriel L’ESSENTIEL DES NOUVELLES économiques, financières et technologiques: abonnez-vous ici à l’infolettre matinale d’InfoBref, ou cliquez Infolettres en haut à droite


L’offre bonifiée de Glencore pourrait forcer Teck à revoir sa position.

D’une part, Teck est contrôlée par la famille canadienne Keevil.

  • Elle détient la majorité des actions de catégorie A et peut donc, en théorie, empêcher la vente de l’entreprise. 

D’autre part, Teck a besoin de l’approbation du deux tiers de ses actionnaires détenteurs d’action de catégorie B pour pouvoir séparer en 2 ses activités. 

  • Or, certains pourraient s’opposer à la scission, jugeant que la nouvelle offre de Glencore est plus avantageuse.
  • De plus, la direction de Glencore explique, dans une lettre adressée au conseil d’administration de Teck, que l’offre bonifiée permettrait de «racheter à vos actionnaires leur exposition au charbon».

Plusieurs analystes estiment que la nouvelle offre de Glencore vise à convaincre les actionnaires de Teck de voter contre la séparation, afin d’exercer une pression pour que l’offre d’achat soit acceptée.

Félix Côté