ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Les États-Unis et l’Union européenne couperont drastiquement leurs émissions de méthane

Mis à jour le 11 août 2022
par Félix Côté
Les États-Unis et l’Union européenne couperont drastiquement leurs émissions de méthane

[Source: YouTube]

  • Les États-Unis et l’Union européenne se sont engagés vendredi à réduire d’ici 2030 leurs émissions de méthane de 30% par rapport au niveau de 2020.
  • Plusieurs experts du climat ont salué cet engagement et y voient l’une des étapes les plus importantes à ce jour vers la réalisation de l’accord de Paris sur le climat.

Cet engagement survient alors que le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a affirmé cette semaine que le monde se dirigeait vers un réchauffement «catastrophique» de 2,7°C.

  • C’est bien supérieur à ce qui a été prévu en 2015 lors de l’Accord de Paris, alors que les 191 pays signataires s’étaient entendus pour limiter ce réchauffement à 1,5°C.

Le méthane, dont les émissions ont augmenté dans les dernières années, est un puissant gaz à effet de serre.

  • Il est le deuxième gaz responsable du réchauffement climatique, selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur le climat (Giec).
  • Son effet de serre est 80 fois plus puissant que celui du dioxyde de carbone (CO2). 
  • Les principales sources d’émission de méthane sont la production de gaz naturel, la gestion des déchets et la production de viande.

Si tous les pays du monde adoptent le même engagement que les États-Unis et l’Union européenne, cela permettrait de réduire de 0,2°C le réchauffement mondial d’ici 2040.

Félix Côté