ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le NPD prévoit 68 milliards $ de dépenses en santé

Mis à jour le 29 sept. 2021
par Johanna Sabys
  • Dans son cadre financier, dévoilé en fin de semaine, le NPD entend surtout récupérer 60 milliards $ sur 5 ans en faisant payer «leur juste part» aux ultra-riches – les fortunes de plus de 10 millions $.
  • Un gouvernement néo-démocrate, dirigé par Jagmeet Singh, ajouterait 166 milliards $ de revenus sur 5 ans pour financer 214 milliards $ de nouvelles dépenses – principalement en santé et contre la crise climatique.  

Le chef du NPD Jagmeet Singh a déposé samedi un cadre financier sur 5 ans.

  • Le Parti vert est désormais le seul parti fédéral à ne pas avoir chiffré sa plateforme électorale. 

Le NPD compte récupérer

  • 60 milliards $ en taxant les ultras-riches; 
  • 44 milliards $ en haussant le taux d’inclusion du gain en capital à 75% – le taux qui était en vigueur en 2000 (actuellement, seulement 50% des gains en capitaux sont imposables); 
  • 25 milliards $ en faisant passer le taux d’imposition des sociétés de 15% à 18% – soit le taux qui était en vigueur en 2010; et 
  • 11 milliards $ en supprimant les subventions au secteur des énergies fossiles.

Un gouvernement Singh dépenserait:

  • 68 milliards $ en santé pour instaurer une assurance médicaments universelle, investir dans les soins de longue durée et offrir une couverture en santé mentale et soins dentaires pour les Canadiens à faibles revenus;
  • 26 milliards $ pour lutter contre le changement climatique, auquel s’ajouterait le budget de 35 milliards $ de la Banque de l’infrastructure du Canada; et 
  • 30 milliards $ pour la réconciliation avec les peuples autochtones, notamment pour indemniser les familles et les victimes des pensionnats. 

Mais le NPD ne répondrait pas à la demande des provinces sur les transferts en santé. 

  • Le NPD n’augmenterait pas les transferts en santé «sans condition». 
  • Les nouvelles dépenses seraient affectées à des missions précises: par exemple, en 2025-2026, 11,5 milliards $ serviraient à créer un programme national d’assurance médicaments.

Comme les libéraux, les néo-démocrates

  • ne se fixent pour l’instant aucune date pour revenir à l’équilibre budgétaire; et 
  • ils conserveraient les ententes conclues par le gouvernement Trudeau pour créer un programme national de garderies –  le Québec recevrait donc les 6 milliards $ sur 5 ans qui lui ont été promis. 
Johanna Sabys