Une technologie essaimée du CRIM est rachetée par un géant américain du sous-titrage de vidéos en direct

Publié le 9 oct. 2020
par Alain McKenna

(Photo: SOVO Technologies)

  • SOVO Technologies, de Montréal, a mis au point des outils de sous-titrage et de transcription pour la vidéo en direct qui sont utilisés par plusieurs producteurs et diffuseurs en Amérique du Nord et en Europe.
  • Son rachat par Vitac, le plus gros fournisseur de services de sous-titrage aux États-Unis, va générer des «retombées économiques importantes» pour Montréal, assure le président de SOVO, Serge Forest.

Les services vidéo à la demande comme Netflix et Disney+ ainsi que les plateformes sociales comme Facebook et YouTube ont fait exploser la demande pour les services offerts tant par Vitac que SOVO.

  • Les plateformes internationales de vidéo à la demande misent sur le sous-titrage pour offrir du contenu dans plusieurs marchés différents sans avoir à en traduire les dialogues.
  • Du côté des réseaux sociaux, environ 80% des vidéos sont visionnées sans le son par leurs utilisateurs.

SOVO Technologies a vu le jour en 2010, suite à l’essaimage d’un projet de R-D du Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM) qui a débuté en 2002.

Pour Vitac, qui est située au Colorado, l’acquisition de SOVO lui assure une présence plus près des marchés d’Europe et de la côte Est nord-américaine, et elle ajoute à son offre le sous-titrage en français.

Alain McKenna