ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Mort de Joyce Echaquan: le gouvernement doit reconnaitre le racisme systémique, dit le coroner

Publié le 1er oct. 2021
par Félix Côté

Le Centre hospitalier De Lanaudière où est décédée Joyce Echaquan (Source: Google Maps)

  • Le rapport d’enquête du coroner Géhane Kamel concernant le décès de la femme Atikamek Joyce Echaquan, décédée le 28 septembre 2020 au Centre hospitalier De Lanaudière, a été rendu public aujourd’hui. 
  • Le Coroner a émis une série de recommandations. La première appelle le gouvernement Legault à reconnaitre le racisme systémique au sein des institutions et à prendre l’engagement de contribuer à son élimination.  

Joyce Echaquan est décédée d’un œdème pulmonaire, selon l’autopsie et le rapport d’expert. 

  • Il s’agit d’un décès accidentel. Le décès est survenu dans un contexte où le cœur de la patiente était déjà malade, indique le rapport. 
  • Mais le coroner associe également le décès «à des manœuvres possiblement délétères».
  • De plus, «le racisme et les préjugés» y auraient contribué. 

Joyce Echaquan a été hospitalisée du 26 au 28 septembre 2020, jour où son décès a été constaté.

Elle avait été étiquetée comme une patiente en sevrage de narcotiques dès son arrivée au centre hospitalier. 

  • Sur la base de ce préjugé, ses appels à l’aide n’avaient pas été considérés avec sérieux, note le rapport. 
  • Le rapport indique qu’elle consommait plutôt des médicaments uniquement dans un cadre thérapeutique. 
  • Sur une vidéo diffusée en direct par Joyce Echaquan pendant son séjour, deux membres du personnel soignant avaient prononcé des paroles dénigrantes à son égard.
Félix Côté