ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Cop15: des pays en développement se sont temporairement retirés des négociations

Publié le 14 déc 2022
par Johanna Sabys
Cop15: des pays en développement se sont temporairement retirés des négociations

Steven Guilbeault (Source: UN Biodiversity / Twitter du ministre)

  • Des délégués ont quitté une réunion sur la mobilisation des fonds nécessaires pour protéger et restaurer la biodiversité. Ces fonds doivent servir à mettre en œuvre le futur accord mondial sur la biodiversité qui devrait être adopté à Montréal avant lundi.
  • Le ministre fédéral de l’Environnement Steven Guilbeault a toutefois indiqué que les représentants qui avaient quitté la table ont ensuite repris les négociations. Selon lui, une annonce importante sera faite aujourd’hui.

Les pays en développement, menés par le Brésil, demandent un financement d’au moins 100 milliards $US par an jusqu’en 2030.

  • Ils souhaitent que ces sommes soient placées dans un nouveau fonds mondial créé pour réaliser le futur accord sur la biodiversité.
  • Les pays riches jugent ce projet trop complexe et long à mettre en œuvre, et préfèrent conserver le modèle de financement existant.

Steven Guilbeault dit que le retrait des représentants de pays en développement s’est fait à l’initiative du Brésil.

Selon lui, la délégation brésilienne «ne négocie pas de bonne foi».

  • Les représentants brésiliens suivent encore les instructions du président sortant d’extrême droite Jair Bolsonaro, déplore Steven Guilbeault.

Il dit que le président élu Luiz Inacio Lula da Silva, qui entrera en fonction en début d’année, envoie «des signaux beaucoup plus progressistes».

Johanna Sabys