ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Climat: il reste moins de 3 ans pour agir, affirme le Giec

Mis à jour le 22 juil 2022
par Johanna Sabys

(Source: Pixabay)

  • Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, il est encore possible de limiter la hausse de la température à 1,5 °C, et donc de respecter l’Accord de Paris sur le climat, si les émissions mondiales de GES sont plafonnées au plus tard en 2025.
  • Toutefois, pour y arriver, les pays devraient réduire leurs émissions actuelles de 50% d’ici 2030. Or, à elles seules, les infrastructures existantes qui utilisent des combustibles fossiles mèneraient, sans changement, à une hausse de 2 °C.

270 scientifiques et les représentants de 195 États ont approuvé dimanche soir, avec 48 h de retard, le troisième volet du 6e rapport du Giec.

Ce dernier volet, publié ce matin, présente des solutions pour réduire les émissions de GES dans l’atmosphère.

Parmi les solutions présentées:

  • accélérer l’électrification des transports et le développement des transports actifs et en commun;
  • s’assurer que le parc immobilier existant et les nouveaux bâtiments seront carboneutres d’ici 2050;
  • adopter un régime alimentaire «sain, équilibré et durable» en consommant moins de viande et de produits issus d’élevages industriels très polluants; et
  • utiliser des produits réparables à plus longue durée de vie.

L’actualité du climat et de l’environnement? C’est l’un des nombreux sujets sur lesquels InfoBref vous donne chaque jour l’essentiel des nouvelles en moins de 10 minutes: abonnez-vous à nos infolettes quotidiennes gratuites ici ou en cliquant sur le bouton Infolettres en haut à droite


Tout nouveau projet pétrolier réduira les chances de limiter le réchauffement de la Terre à 1,5 °C, souligne le rapport du Giec. 

  • Le ministre fédéral de l’Environnement Steven Guilbeault a annoncé hier qu’il se prononcerait d’ici 2 semaines sur le projet d’exploitation pétrolière Bay du Nord, au large de Terre-Neuve.
  • Le ministre a déjà reporté deux fois sa décision sur le projet Bay du Nord, de la pétrolière norvégienne Equinor, qui produirait entre 300 millions et 1 milliard de barils de pétrole brut sur 30 ans.

Selon les calculs des experts du Giec, il faudrait laisser l’équivalent de 1250 à 5000 milliards $ de combustibles fossiles dans le sol pour limiter la hausse de la température à 2 °C.

Pour comparaison, les engagements actuels de la communauté internationale mèneraient plutôt à une hausse de 2,7 °C.

Johanna Sabys