Explication

Quels seront les effets du changement climatique sur l’agriculture?

Mis à jour le 11 août 2022
par Johanna Sabys

(Source: Adrian Infernus / Unsplash)

  • Au Québec, le réchauffement du climat aura des effets néfastes sur certaines cultures, comme le blé et l’orge. D’autres cultures, comme le soya et le maïs, pourront au contraire en bénéficier. 
  • Toutefois, selon le dernier rapport du groupe de chercheurs québécois Ouranos, les gains du secteur agricole québécois pourraient être limités à cause d’événements climatiques extrêmes plus fréquents, de la prolifération de maladies et d’espèces envahissantes, et d’un éventuel manque d’eau. 

Les cultures gagnantes 

Les deux grains les plus répandus au Québec, le soya et le maïs, pourront: 

  • être récoltés sur une période plus longue au cours de l’année; et 
  • pousser dans une zone plus étendue vers le nord du territoire. 

Les pommes ne seront plus uniquement cultivées dans le sud du Québec. 

D’ici 2050, on pourrait produire du vin dans le sud de l’Outaouais et la vallée du Saint-Laurent. 

Les cultures perdantes 

Le blé, l’orge et le canola supporteront moins bien un climat plus chaud. 

  • Les rendements pourraient être plus faibles. 

Les pommes de terre ont quant à elles déjà souffert de période de sécheresse trop importante dans la région du Bas-Saint-Laurent au cours des étés 2017 et 2018. 


Voyez nos autres articles sur l’environnement dans la section Actualités d’InfoBref. Pour recevoir gratuitement chaque jour par courriel l’essentiel des nouvelles importantes, abonnez-vous ici aux infolettres d’InfoBref ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


Plus de maladies des végétaux 

Les agriculteurs pourraient faire face à davantage de maladies, de mauvaises herbes et d’espèces envahissantes.

Les chercheurs d’Ouranos craignent que, pour s’en débarrasser, les producteurs utilisent davantage de pesticides.

Moins d’eau 

Les lacs, les rivières et le fleuve Saint-Laurent seront affectés par le changement climatique. 

Le réchauffement du climat modifiera les niveaux d’eau, les risques d’inondation, la disponibilité et la qualité de l’eau.

  • Des périodes de sécheresse et de chaleur intense pourraient nuire aux élevages. 
  • Le manque d’eau pourrait affecter la qualité nutritive et la quantité des récoltes.

[Rapport d’Ouranos]

Johanna Sabys