ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

GAGNER plus

L’art et la manière de négocier un avantage social

Publié le 9 fév 2024
Olivier Schmouker
par Olivier Schmouker
Chroniqueur à InfoBref
L’art et la manière de négocier un avantage social

(source: Hunters Race / Unsplash)

  • Vous êtes salarié·e et vous aimeriez gagner davantage. Mais avez-vous déjà songé que gagner plus, ce n’est pas nécessairement gagner plus d’argent? Vous pouvez gagner plus en bénéficiant d’un avantage social supplémentaire.
  • Pour en décrocher un, je vous suggère de concocter un plan de match avant de vous lancer dans une négociation qui se doit d’être – c’est là la clé du succès – gagnante-gagnante.

Un avantage social est une forme de paiement dont peut bénéficier un salarié, en complément de son salaire.
Bénéficier d’un nouvel avantage, ou d’une version améliorée d’un avantage que vous aviez déjà, peut prendre différentes formes:

  • des journées de vacances supplémentaires 
  • un horaire de travail flexible 
  • une ou deux journées de télétravail par semaine 
  • un taux de commission plus élevé, si vous travaillez dans la vente ou une industrie axée sur la performance 
  • l’inscription à un programme de formation afin d’acquérir ou de cultiver une compétence clé 
  • le remboursement de votre inscription à un programme de mieux-être (yoga, gym…) 

Des conseils en finances personnelles, investissement, immobilier et consommation? C’est ce que vous offre chaque samedi l’infolettre InfoBref Votre argent. Elle est gratuite: abonnez-vous ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Choisissez l’avantage social dont vous souhaitez bénéficier 

Il doit être clair, précis et réaliste. 

  • Pour vous assurer qu’il est réaliste, parlez-en discrètement autour de vous afin de voir si des collègues en bénéficient déjà. 
  • Par exemple, si vous voulez demander un meilleur taux de commission, vérifiez que d’autres en ont déjà un plus élevé que le vôtre.

Si vous réalisez que votre demande serait une première pour votre employeur, peut-être vaudrait-il mieux revoir à la baisse vos prétentions. 

Lors de la négociation, votre employeur pourrait simplement vous répondre qu’aucun employé n’a jamais obtenu un tel avantage dans l’entreprise. 

Consultez notre sélection des 5 meilleures cartes de crédit offrant des avantages pour les voyages>

Chiffrez votre demande

Supposons que 2 semaines de vacances supplémentaires représentent une hausse de 5% de votre salaire.

Vous pouvez alors chiffrer ce que valent 2 ou 3 jours de congé de plus par an, et faire réaliser à votre employeur le «faible coût» que ceux-ci représenteraient. 

Réfléchissez à votre proposition de valeur

Vous devrez répondre à la question que va inévitablement se poser la personne à qui vous allez présenter votre demande: «Qu’est-ce que j’y gagne en tant qu’employeur?»

Regardez si l’avantage social en question peut vous permettre d’améliorer votre productivité, voire celle de votre équipe.

Peut-il vous fidéliser à votre employeur, en ce sens que vous vous sentirez redevable à son égard de vous avoir fait une telle fleur?

Peut-il contribuer à diminuer votre absentéisme?

  • Votre inscription à un gym devrait, par exemple, vous remettre en forme et vous amener à prendre moins de congés maladie.

Peut-il dynamiser votre motivation au travail?

Peut-il donner une bonne image à l’entreprise ? 

  • Un employeur disposé à offrir des horaires flexibles pourrait être attractif pour des personnes à la recherche d’un nouvel emploi.

Votre proposition de valeur sera votre atout majeur lors de la négociation. 


Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 20 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Listez vos derniers bons coups professionnels

Vous l’avez peut-être noté vous aussi, de nombreux patrons ont tendance à avoir la mémoire courte concernant les bons coups enregistrés par les membres de leur équipe.
La présentation de votre demande d’un nouvel avantage social est un bon moment pour rafraîchir la mémoire de votre employeur. 

  •  Ce rappel lui enverra le message que vous méritez d’être récompensé.

Toutefois si vous peinez à identifier vos dernières grandes réalisations, ce n’est peut-être pas le bon moment de présenter votre demande.

Soyez prêt à faire des compromis

Il est possible que votre employeur ne soit pas actuellement en mesure de combler tous vos souhaits.

  • S’il ne peut pas vous payer un abonnement à un gym toute l’année, il pourra peut-être vous l’offrir la moitié de l’année.
  • Au bout de 6 mois, vous pourrez le revoir pour faire valoir tous les points positifs liés à ces 6 mois de sport, et peut-être le motiver à renouveler votre abonnement.

Enfin, une fois que vous vous serez accordé sur l’avantage social qui vous revient, n’hésitez pas à demander une confirmation par écrit.

Et si vous repartez bredouille de la négociation, ne vous en faites pas trop: rien ne vous empêchera de formuler une nouvelle demande dans 6 mois ou un an.

L’homme d’État sud-africain Nelson Mandela avait on ne peut plus raison lorsqu’il disait: «Je ne perds jamais: soit je gagne, soit j’apprends».

Pour recevoir chaque samedi la chronique «GAGNER plus» et les autres conseils de nos experts en finances personnelles et consommation, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre hebdomadaire InfoBref Votre argent ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite



Olivier Schmouker