ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Conseils pour vos FINANCES

Des CPG aux stéroïdes

Mis à jour le 20 mai 2023
Fabien Major
par Fabien Major
Chroniqueur en finances personnelles à InfoBref
Des CPG aux stéroïdes

[crédit photo: Norbert Buduczki | Unsplash]

  • Ces 12 derniers mois, l’offre des certificats de placement garantis a bondi de manière vertigineuse. Mais ce n’est pas du côté des taux avantageux que l’offre est la plus séduisante.
  • On trouve maintenant des CPG pleinement garantis qui offrent des revenus réguliers attrayants, et même une croissance liée aux marchés boursiers qui bénéficie d’une bonification.

Chaque lundi, je reçois par courriel la liste des nouvelles émissions de billets structurés et de CPG.

Je suis renversé par l’imagination des financières, et je note beaucoup de nouveautés qui méritent franchement qu’on s’y attarde.

En succursale, on a l’habitude de trouver des CPG très simples.

  • On choisit son échéance, et on obtient un taux.

Il y a aussi des certificats liés au marché boursier dont le capital est garanti mais pas le rendement.

  • À l’échéance, le détenteur d’un CPG boursier obtiendra la croissance accumulée provenant d’une exposition à un indice de marché sans tenir compte des dividendes.
  • Mais le rendement de ces CPG est souvent plafonné.
  • Par exemple, si en 5 ans le TSX donne un rendement de 100%, votre CPG boursier lié au TSX pourrait ne vous offrir qu’un gain de 40%.

Cette ère est révolue.


­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque mois nos conseils en finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Via les firmes de courtage en valeurs mobilières, les investisseurs peuvent maintenant obtenir des CPG «rachetables» par l’émetteur.

Cela signifie que, même si l’échéance du CPG est de 5 ou 7 ans, l’institution se garde le droit de vous rembourser à sa guise avant l’échéance prévue, mais en vous offrant une compensation.

Ainsi, j’ai vu cette semaine un certificat remboursable par anticipation exposé à un panier d’actions canadiennes qui ont, actuellement, des taux de rendement (simple) de 9% par an.

Après 12 mois, si le panier de titres fait mieux que le seuil de rendement fixé dans le contrat (par exemple, 10%), la banque peut vous redonner votre capital PLUS 9%.

Comme la valeur de plusieurs actions semble actuellement sous-évaluée, selon divers critères, je considère que cette offre est séduisante.


Des conseils en finances personnelles, investissement, immobilier et consommation? C’est ce que vous offre chaque mois l’infolettre InfoBref Votre argent. Elle est gratuite: abonnez-vous ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Faire mieux que les indices?

On voit également des CPG offrant une participation au rendement qui est supérieure à 100%.

Cette semaine, j’ai trouvé un CPG de 5 ans à capital 100% garanti et exposé au rendement futur des plus grandes banques canadiennes.

À l’échéance, le détenteur recevra 150% de la performance des titres.

Prenons un exemple :

  • Vous investissez 10 000 $ et au terme de 5 ans, les actions des banques TD, RBC, Scotia, CIBC et BMO ont connu une croissance de 100%.
  • Si vous aviez acheté ces actions directement, sans tenir compte des dividendes, votre placement de 10 000 $ vaudrait 20 000 $.
  • Mais, grâce aux effets de la stratégie d’options mise en place à l’intérieur du CPG pour vous offrir 150% de participation au rendement, vous recevrez plutôt 25 000 $, soit un gain de 15 000 $.
  • Et ce, sans prendre de risque.

Évidemment la demande et forte, et ce genre de produit n’est disponible que pendant quelques jours.


Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 20 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Contre-indication et effets secondaires

Avant de souscrire un produit de ce type, prenez le temps de lire attentivement le document d’information et le résumé pour investisseur qui décrivent le produit.

  • Il peut être nécessaire d’obtenir l’assistance d’un planificateur/conseiller en valeurs mobilières pour vous aider à déterminer si ces CPG peuvent vous convenir.

Il est recommandé de détenir des CPG uniquement dans les régimes enregistrés et le CELI.

  • Parmi les effets secondaires désagréables, notez que tous les gains sont hautement imposables car ils sont considérés comme de l’intérêt.
  • À l’opposé, détenir des actions directement ou via des fonds communs ou FNB procure du gain en capital et des dividendes, qui sont moins imposés.

Si vous souhaitez vous faire rembourser votre capital avant le terme convenu, l’institution pourrait vous imposer des pénalités, ou même vous priver des intérêts accumulés.

Pour recevoir la chronique Conseils pour VOS FINANCES de Fabien Major chaque mois dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre InfoBref Votre argent ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite

Fabien Major