ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Vos sous au service du CLIMAT

Triper en moto électrique

Mis à jour le 14 sept. 2022
Unpointcinq
par Unpointcinq
Média de l'action climatique au Québec

[photo: FernandoV | Shutterstock]

  • Curieux de savoir quel est l’effet de conduire une moto électrique?
  • Voici les impressions de Ghislain Lejeune, un passionné de moto qui a acheté sa première version 100% électrique, une Harley-Davidson, au printemps 2021.

Depuis son achat, il sillonne allègrement les rues de l’Amérique du Nord.

Le bilan de son expérience branchée? 

«Pas de vapeur d’essence, pas de bruit, pas de chaleur, pas de changement de vitesse à faire, et une accélération beaucoup plus rapide qu’avec un moteur à essence: de 0 à 100 km/h en trois petites secondes», affirme le quinquagénaire qui enfourche des motos depuis l’âge de 16 ans.

«La moto électrique, c’est le bonheur suprême sur la route.»

«Qui plus est, on ressent beaucoup moins la fatigue sur une monture électrique que sur une moto pétaradante, en raison de l’absence de vibration du moteur.»

Son bolide n’offre qu’une autonomie de 160 km sur l’autoroute. Comment gère-t-il cette contrainte?

Il coordonne simplement ses pauses dégourdissement/repas avec les recharges.

À votre tour maintenant?

[Cette brève est tirée du site Unpointcinq. Lisez ici l’article complet.]

Unpointcinq