ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Bilan mensuel de la BOURSE

Février: le marché canadien a résisté à l’invasion de l’Ukraine par la Russie

Mis à jour le 27 mars 2022
Anthony Ménard
par Anthony Ménard
CFA, vice-président, gestion des données chez Inovestor
  • En février 2022, l’indice canadien S&P/TSX a gagné 0,3%, alors que l’indice américain S&P 500 a perdu 3% et les actions internationales ont reculé de 2%.
  • Les compagnies financières et énergétiques canadiennes se sont démarquées par leurs bons résultats durant le mois.

Au terme de la période de 12 mois terminée le 28 février:

  • le S&P/TSX a progressé de 20,1%;
  • le S&P 500 a gagné 16,4%; et
  • les actions internationales, représentées par l’indice MSCI ACWI ex USA, sont restées inchangées.

Les meilleurs secteurs du TSX pour le mois de février ont été les matériaux, l’énergie et les télécommunications, en hausse respectivement de 12,8%, 8,5% et 1,6%.

Les secteurs les moins performants ont été les technologies de l’information, la consommation discrétionnaire et la santé, en baisse respectivement de 9,7%, 4,3% et 2,8%.

Les bourses mondiales ont été mises sous pression par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Elle a fait augmenter le prix de plusieurs matières premières, dont le pétrole et le gaz naturel, particulièrement en Europe. La Russie est un fournisseur important de gaz et de pétrole pour plusieurs pays européens.

Le marché canadien est bien positionné pour absorber cette secousse:

  • son indice boursier est fortement relié aux ressources naturelles et devrait profiter de la hausse des matières premières;
  • le Canada est un joueur d’arrière-plan dans ce conflit.

Inovestor offre une plateforme de recherche pour les titres boursiers nord-américains. Accélérez et facilitez vos décisions d’investissement, le suivi de votre portefeuille et la communication de ces décisions à de potentiels clients: inscrivez-vous gratuitement à la plateforme d’Inovestor.

Les compagnies américaines dont l’exercice financier se terminait au 31 décembre ont publié leurs états financiers en février. Leurs résultats ont été globalement supérieurs aux attentes – ou, du moins, ont réconforté les investisseurs.

Par contre, les quelques sociétés technologiques dont les résultats étaient inférieurs aux attentes ont été sévèrement punies – d’autant plus que, depuis novembre, le marché a généralement réduit les évaluations de ces sociétés.

Les compagnies canadiennes auront, dans leur majorité, divulgué leurs résultats d’ici la mi-mars.

  • Jusqu’à présent, les compagnies financières et les compagnies énergétiques se démarquent par leurs bons résultats.
  • Dans les autres secteurs, les résultats sont davantage hétérogènes.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur Infolettres en haut à droite


Taux d’intérêt:

Mercredi, la Banque du Canada a haussé son taux directeur de 0,25%, en le faisant passer de 0,25% à 0,50%.

Pour la Réserve fédérale américaine, une hausse potentielle de 0,50% était envisagée avant l’éclatement du conflit russo-ukrainien. À cause de ce conflit, la Réserve fédérale américaine devrait plutôt s’orienter, le 15 ou 16 mars, vers une hausse de 0,25%.

Anthony Ménard